Roland Chamiot maire de Bourges - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

ROLAND CHAMIOT MAIRE DE BOURGES
Par Roland NARBOUX

Roland Chamiot un des fidèles de Serge Lepeltier est né à Bourges, il deviendra Vice-président du Conseil général puis maire de Bourges de 2004 à 2005.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2009
 

 

Né en 1933 à Bourges dans la rue Edouard Vaillant à quelques mètres des Marais. Son père sera un des grands personnages de la Résistance dans le Cher.

Cadre technique d'EDF-GDF il y fait toute sa carrière. Lorsque l'heure de la retraite arrive, il s' engage dans la vie politique dès 1990. Particulièrement concerné par les questions sociales, l'Emploi et la Santé,il écrit :

" j'ai occupé ces dix dernières années des fonctions au sein du Conseil d'administration du Centre hospitalier G. Sand (vice-président) ainsi qu'au Conseil d'administration de l'hôpital J. Cœur, dont j'assure la présidence depuis mai 2004. "


Son parcours politique est marqué par un engagement indéfectible aux côtés de Serge LEPELTIER, dont il fut notamment l'attaché parlementaire quand il était Député du Cher (1993-1995). Elu à ses côtés à Bourges, il devient comme Maire-Adjoint un des piliers de la nouvelle municipalité. Il a en charge, successivement les "Travaux et des Services Techniques" jusqu'en 2001, puis des "Services concédés" de 1995 à 2004.

Il est aussi élu président du syndicat de la Vallée de l'Yèvre (SIAAVY).

Le 10 mai 2004, il est élu Maire de Bourges à la suite de la démission de Serge Lepeltier devenu ministre de l'écologie dans le gouvernement de Jean Pierre Raffarin.

Par ailleurs, Conseiller général du Cher depuis 2001, et vice-président de cette assemblée en charge des Sports jusqu'en 2004, c'est un homme de terrain, toujours disponible, très présent, souvent le premier arrivé dans son bureau de la Mairie, et aussi souvent le dernier parti.

Homme de Bourges, avec un caractère "très berrichon", fait de convictions fortes, de travail et d'une approche facile.

Redevenu adjoint au maire lors du retour de Serge Lepeltier à qui il rend sans difficulté son fauteuil, en mai 2005, il s'occupe alors des services concédés, et est aussi Président le l'OPAC, l'Office de HLM.

Sur le plan politique, devant les ambitions des uns et des autres, il est appelé à prendre la direction de l'UMP du Cher, et tente d'apaiser les dissensions.

Roland Chamiot est marié avec Nicole, ils ont eu un fils qui vit aujourd'hui à Paris et plusieurs petits-fils.


Lorsque les élections municipales de 2008 se présentent, Roland Chamiot a plus de 70 ans, il veut bien rester sur la liste de Serge Lepeltier, mais avec un rang de maire-adjoint potentiel.

Le renouvellement est tel que la tête de liste refuse et propose à M Chamiot une place de conseiller municipal en cas d'élection.

Ceci est refusé par R. Chamiot et c'est la rupture entre les deux hommes. 


Roland Chamiot ne va pas s'effacer de la vil politique locale, devenant en 2008, avec Louis Cosyns, un des responsables de l'UMP du Cher, et il bataillera contre son ancien maire et ami, Serge Lepeltier, qui était "passé" au parti Radical valoisien.

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Démocratie locale
Couvent Sainte Claire
L'universite populaire
Cathédrale insolite
Le Tamalet
NATIFS de Bourges
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Cliquer ici