valeur écologie - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

VALEUR ECOLOGIE A BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges, Serge Lepeltier à sa sortie du gouvernement en 2005, veut poursuivre son action, il a créé alors "Valeur Ecologie".

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2009

Voici, la page de garde de cette nouvelle association écologique :

L’Association Valeur écologie est née d’une conviction : il ne peut plus y avoir de projet politique, social et économique basé sur la liberté et la responsabilité excluant l’écologie.

L’Écologie est la clé de l’organisation de la société de demain.

Il faut passer d’une société d’excès à une société d’équilibre fondée sur l’anticipation, le respect, la tolérance et la diversité.

L’Écologie est une valeur en tant que telle. Dans l'économie ouverte qui est la nôtre, elle doit permettre de maîtriser son fonctionnement et d’en limiter les excès. L'Écologie véhicule des idées et des idéaux. Elle est porteuse de sens. Elle incarne une certaine idée de l’Homme et de son comportement.

Notre société ne manque pas de personnalités de qualité, du monde politique, de la société civile ou de l'entreprise. Mais elle est trop construite autour de l’image. Elle manque de forums.

Valeur écologie est un forum ouvert sur la société où la pédagogie pourra retrouver sa juste place.

Il s’agit, en dépassant les cloisonnements traditionnels, de réfléchir, de débattre et d'agir autour des valeurs portées par l’écologie.

Il s’agit, pour ce faire, de rassembler toute personne ou organisation, notamment du monde associatif, politique et de l’entreprise souhaitant s’impliquer activement en vue de réconcilier écologie et économie au service du développement durable et de l’émergence de bonnes pratiques.

Vous pouvez souscrire à la lettre électronique de Valeur Ecologie en cliquant sur "Inscrire un nouveau membre" dans l'ours du bas de chaque page.

Serge LEPELTIER
Président de l'Association Valeur écologie http://www.valeurecologie.fr/


du nouveau avec le site de Valeur écologie et le blog de Serge Lepeltier.

Le Blog de Serge Lepeltier daté du 8 octobre 2006 :


Arrêtons de faire semblant
Dans mes fonctions ministérielles, j'ai surtout appris une chose :

que la détérioration de l'environnement est plus grave que je ne le pensais, que cette détérioration est plus grave qu'on ne le dit.
La situation est au premier sens du terme critique. Cela veut dire que nous ne pouvons pas continuer à raisonner et à agir comme nous le faisons sans mettre gravement en cause les équilibres.
J'en tire deux enseignements
1/ Il faut arrêter de faire semblant
On ne peut pas à la fois pendant les campagnes électorales, en parler et dès que l'on est au pouvoir n'agir qu'à la marge et combattre les vraies mesures écologiques.
2/ Il faut s'engager sur de vraies solutions
Nous n'avons pas le droit d'être seulement à la marge compte tenu de l'urgence de la situation.
C'est l'ambition de ce blog de contribuer à la réflexion sur ces sujets majeurs et d'ouvrir des perspectives vers des solutions durables


réflexions
Ouvrir des pompes spécialisées au bioéthanol et ainsi obliger les consommateurs à acheter des voitures spécifiques alors que l'on peut plus simplement introduire du biocarburant dans les carburants traditionnels a été en son temps considéré comme stupide par Jean-Martin Foltz, président de PSA.


http://www.valeur-ecologie.fr/blog/


Isabelle Autissier et Erik Orsenna se sont rendus en Antarctique l’Hiver dernier.
Ils nous ramènent un message extraordinaire d’humilité. L’Antarctique, c’est 90 % de la glace de la terre et 70 % de l’eau douce de la planète.
On parle beaucoup de l’évolution de l’Arctique aujourd’hui avec la diminution de la banquise et à terme la disparition des ours blancs. Mais si évolution il y a au niveau de l’Antarctique, les conséquences seront sans commune mesure. C’est l’ensemble de la planète qui sera totalement perturbée.
Aujourd’hui pas de constat de cet ordre. La masse glacière de l’Antarctique reste globalement stable même si elle connaît des évolutions contrastées par secteur. Mais le risque est que dès qu’elle commencera à évoluer, cela peut aller très vite et ne pas être rattrapable.
D’où la nécessité de suivre de très près son évolution et de lutter dès maintenant et très significativement contre le changement climatique.
Comme le dit Erik Orsenna :
« Quand c’est immense, on pense que rien ne peut arriver. Là-bas, on s’est rendu compte du contraire. C’est l’éléphant qui meurt d’un furoncle. En Antarctique, on a réalisé que la terre était aussi fragile que notre petit bateau cerné par les glaces.»
Le pire n’est jamais sûr.
Lors de l’année polaire de 1957, le traité international signé prévoit que les revendications territoriales sur ce vaste espace existent mais qu’elles sont mises entre parenthèses et que du 60° au pôle, on est dans l’extraterritorial. On en a ainsi fait une sorte de bien public mondial à préserver.
Et le Premier Ministre Dominique de Villepin vient d’annoncer la création d’une réserve naturelle dans les terres australes antarctiques françaises.
15/10/06

http://www.valeur-ecologie.fr/blog/

 

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Cliquer ici

 

 

Site référencé par Bourges.net