La Nouvelle République du Centre-Ouest à Bourges - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DU CENTRE OUEST A BOURGES
Par Roland NARBOUX

La Nouvelle République, grand journal de Bourges et du Cher, est né avec la Libération, en 2008, il poursuit son combat.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2012

 

La Ville de Bourges a la rare chance pour une ville moyenne d'avoir deux journaux quotidiens locaux très lus par la population, le Berry Républicain et La Nouvelle République du Centre Ouest.

La Nouvelle République est un quotidien issu de la Résistance, elle a été fondée par Pierre Archambault et Jean Meunier.

Archambault est appelé à la direction de la Nouvelle République du Centre-Ouest dont le siège est à Tours dès la Libération de la Ville en 1944. Il est âgé de 32 ans, et son passé de militant du catholicisme social en font un Résistant à Libération-Nord, ( réseau "Confrérie Notre-Dame de Castille"). il a peu d'expérience dans la presse, il est avant-guerre, correspondant de quelques journaux. Jusqu'en juin 1972, il dirige "quasiment seul la direction" selon son fils alors qu'il n'est pas majoritaire sur le plan financier.
Jacques Saint -Cricq écrit en 1988 :
 
"Le 1 er septembre 1944, La Nouvelle République paraît au grand jour après deux numéros clandestins. Au terme de 5 années de combats et de souffrance, la France respire alors à pleins poumons l'air de la liberté retrouvée.... Les fondateurs du journal, Jean Meunier, Pierre Archambault, entourés de Marcel Mallet, Paul Racault et Emile Bêche se lancent dans l'aventure."
 
Jean Meunier reprend la direction de la Nouvelle République du Centre-Ouest après une "révolution de palais" en 1972. Il fut Président de la Société de la Nouvelle République, et fut député socialiste d'Indre-et-Loire jusqu'en 1958.
Le journal est très régional, il a une rédaction basée à Tours qui est de très haut niveau et ses articles régionaux sont de bonne qualité, sachant qu'il est moins présent sur le terrain des bourgs et villages.
 

Il comprend 7 éditions pour couvrir 8 départements. (La diffusion de la NR est de 300 000 exemplaires en 1988 sur 8 départements.)

La Nouvelle République est le quotidien de Bourges dont la rédaction est d'abord située au 4 de l'avenue Jean Jaurès, avant de traverser la rue en 1982 pour emménager au numéro 7 où elle reste quelques années puis reprendre les locaux occupés à une époque par la radio locale Recto Verso dans l'immeuble des anciennes Dames de France, place Planchat.
 
Le journal est issu de la Résistance tourangelle avec Jean Meunier issu des sources du socialisme et de l'humanisme et Pierre Archambault venu de l'action catholique.
Le premier numéro prend la place de " La Dépêche du centre " sous l'impulsion du commissaire de la République, Michel Debré. Il paraît le samedi 2 septembre 1944 avec un tirage de 33 000 exemplaire.
La Nouvelle République du Centre-Ouest (NRCO) est devenu le sixième quotidien régional français, diffusant dans la Région Centre et celle de Poitou-Charente.
 

Aujourd'hui, c'est un journal local, appelé avec tendresse par ses lecteurs " la Nounou ". Il comporte un fort rédactionnel national et surtout régional. Le système juridique comprend un directoire et un conseil de surveillance.
Comme son confrère Le Berry Républicain, le quotidien soufre d'une désaffection de la population pour la presse quotidienne au profit des magazines. La NR a mis sur pied des éditions et des journaux gratuits de petites annonces (NRS 18).
 
La NR sera instrallée avenue Jean Jaurès à Bourges, puis déménagera dans la même rue, et ensuite elle prendra une partie de l'ancien immeuble des Dames de France Place Planchat, sur les lieux même d'une radio libre des années 1980, Recto-Verso.
 
Le temps des turbulences
 
Avec le début du XXI ième siècle, c'est le temps des difficultés, les tirages sont à la baisse, entre 10 000 et peut être 9000 exemplaires vendus par jour pour l'édition du département du Cher.
Des discussions vont commencer début 2008 avec le Berry Républicain.
 

Les rumeurs

Que peut-on dire en octobre 2008 alors que de nombreuses rumeurs courent la ville sur les difficultés des deux journaux, il semble que :

- le Berry Républicain continuera d'exister avec ce titre, mais sera géré par la Nouvelle République. Cette dernière après un délais d'attente devrait sans doute disparaître dans le département du Cher avant un an.
- sur le plan financier, Centre-France qui possède aujourd'hui le Berry Républicain entrerait à un certain niveau (minoritaire) dans le capital de la Nouvelle République (NRCO) et en échange une prise de contrôle majoritaire du Berry Républicain par la Nouvelle République.
-Globalement dans le Cher, le Berry Républicain tire à 30 000 exemplaires et la Nouvelle République à 10 000, soit trois fois moins, d'où le maintient du titre Berry Républicain.
Dans Challenge, on trouve encore les propos de Olivier Saint Cricq (NRCO) qui parle d'un projet qui devrait aboutir " le plus tôt serait le mieux", et le journal ajoute "compte tenu des pertes du Berry Républicain et de la NCRO du Cher".
Et à l'été 2009, c'est l'édition de la Nouvelle République qui disparaît. Le Berry Républicain restant le seul quotidien de Bourges et du Cher. (au 31 octobre 2009).
Un livre à lire :
 
Jean Meunier, une vie de combats par Mireille Meunier-Saint-Cricq à CID éditions.
C'est la vie de ce grand humaniste, qui entre à la SFIO en 1926 en même temps ou presque qu'il entre dans la loge maçonnique de la Grande loge de France.
Il s'engage dans la Résistance, et à la Libération, il met en place une structure de gestion de La Nouvelle République "qui empêchera à jamais celle-ci de tomber dans les mains des groupes de pression" selon Jean Kriff.
Puis il sera secrétaire d'Etat à la fonction publique.
Plus tard, il quitte le parti socialiste
il meurt en 1975.
      "Je veux pouvoir m'exprimer, lire tout ce qui est écrit, croire en Dieu ou n'y pas croire, fréquenter l'église, la synagogue ou la loge. Je récuse tout régime qui me refuse ces droits".
       

à suivre

 


La NR depuis un demi-siècle :


Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Cliquer ici