Roland Narboux - Le musée du Berry à Bourges - encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

LE MUSEE DU BERRY A BOURGES
Par Roland NARBOUX

Un grand musée à Bourges, qui demanderait à être un peu revu... et pourtant il recèle de véritables trésors du gallo- romain à la période contemporaine et... en prime une momie égyptienne appelée Djehdo.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2009

 

LE MUSEE DU BERRY, est en fait un monument historique, c'est l' ancien HOTEL CUJAS

La date de fin de construction de cet Hôtel ne peut échapper à personne dans notre pays, puisqu'il fut terminé en 1515 ! C'est un riche marchand venu d'Italie, Durand Salvi qui fit construire ce bâtiment. Cet homme était le principal fournisseur d'étoffes des " Grands " qui passaient à Bourges. En 1506, il habillera le roi Louis XII et sa femme Anne de Bretagne.


Ce bâtiment est construit dans la lignée de Blois ou Gien, avec une architecture basée sur des décors de briques et de pierres formant des losanges, une concession toutefois au décors italien, ce sont les médaillons de marbre blancs situés de la cour principale. Au centre, sur le sol, un sanglier attend, c'est une oeuvre de Berthe Martini.... qui se demande ce qu'elle fait en ce lieu. Autrefois, Louis XI de Jean Baffier avait été placé à cette même place durant quelques années avant de rejoindre la Poste.
Pourtant, Durand Salvi ne donnera pas son nom à l'édifice, il prendra assez vite le nom de Cujas, ce dernier l'achète en 1885 et comme il était un des grands juristes européens, l'hôtel se nommera dès lors Hôtel Cujas.
Les siècles passent, l'Hôtel Cujas est acquis par les Ursulines, des religieuses établies à Bourges. Il est ensuite revendu à un particulier à la Révolution pour devenir en 1829 le siège de la gendarmerie.
La Ville l'acquiert en 1878 et installe un musée basé sur l'art gallo-romain. La salle des lapidaires comporte des sculptures de grande valeur ainsi que des céramiques gallo-romaines. C'est toujours son affectation actuelle, avec quelques compléments sur le Berry traditionnel, et des expositions temporaires, d'où son second patronyme : Musée du Berry.


A ne pas manquer les " pleurants " qui sont des sculptures de marbre ou d'albâtre qui entouraient le tombeau du duc Jean de Berry. Elles ont été détruites ou disséminées, il en reste quelques unes à Bourges, précieusement conservées.

En 2014 sous l'impuslsion de Philippe Gitton, le Musée évolue avec la disparition dans plusieurs salles de la céramique de La Borne et des vitrines sur le Berry.

Et dans ces salles ce sont des tableaux avec une nouvelle grande exposition avec les " œuvres dévoilées ", qui vont montrer dans les nouvelles salles, les restaurations récentes de la ville de Bourges, en particulier dans les tableaux. C'est dans 4 salles très éclairées avec la présentation de 40 oeuvres de grande valuer, de Simon Vouet à Fragonard en passant par Greuze (Photo) Luca Penni et Jean Boucher. Ajoutons un "Eve" de Rodin, magnifique sculpture du maître. Enfin Bourges possède le début d'un vrai musée des Beaux Arts. C'est une première étape,
Cela a commencé vendredi 17 janvier prochain,
Il y a eu aussi, il faut le dire que ces restaurations se sont faites avec les Amis des Musées.
Les musées de Bourges, ce sont 900 œuvres qui sont disséminées dans les différents musées et surtout dans les réserves.
Rappelons que le musée du Berry date de 1832. Et cette exposition il faut le signaler est gratuite pour le visiteur. Pour le maire Serge Lepeltier : "Ce fut vraiment un plaisir de voir de telles œuvres exposées alors qu'elles étaient restées trop longtemps dans nos réserves. Pour bien connaitre les réserves des Musées de Bourges, je savais qu'elles étaient remplies de trésors."


Dans les sous-sols se trouvent les " réserves " constituées de milliers d'oeuvres de provenance locale pour l'essentiel. Il y a des sculptures, peintures, des céramiques, du verre, des armes, et des trésors comme des sarcophages mérovingiens uniques en France.

Et la momie Djehdor ?

C'est sans aucun doute, la pièce la plus visitée du musée par les enfants, la salle égyptienne. Elle comprend de nombreux objets , une centaine qui sont des dons, comme cela se faisait à l'époque du XIX et du début du XX e siècle, des voyageurs revenaient d'Egypte avec des objets multiples et divers, allant... jusqu'à une momie.

Cette momie fut donnée par la marquise de Rochemonteix en 1906, et ce n'est que récemment que les écrits figurant sur le sarcophage ont été traduits, la momie est celle d'un prêtre de Min, qui date du IV e siècle av JC et ce monsieur s'appelait Djehdor.

en savoir plus :

aller au Musée du Berry : c'est gratuit

aller sur le site Internet : http://www.Culture.Gouv.fr/documentation/joconde/fr/decouvrir/nouveaute2005.htm

 

La photo est de Zoom Studio à Bourges.

La mise en sur Internet de ces données dans une base dite "Joconde" a été réalisée par un étudiant de l'école du Louvre Sébastien Tardy.

 

 

 

 

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Cliquer ici