maisons anciennes de Bourges - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

DES MAISONS REMARQUABLES DE BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges possède de nombreuses maisons remarquables et parfois peu connues, en voici quelques unes.

La Maison aux Raisins / La Maison de la Penneterie/

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2017

 

On trouve autour de la cathédrale, et en particulier devant le parvis plusieurs grosses maisons, dont certaines sont occupées par la Chambre des Métiers.

Il s'agit des Maison de chanoines, comme celle de Pelourde, ou celle construite par Pierre Cadouet à proximité de la Tour Neuve.

 

La Maison des Raisins :

Cette maison est située au 11 de la place Gordaine. Elle est connue pour la qualité des produits qui sont vendus, ce fut Hédiar puis la maison des Arômes.

Mais c'est son architecture et les sculptures qui en font sa renommée.

 

Les sculptures de raisins avec de belles grappes sur cette maison en pan de bois vient sans doute du bâtisseur, Etienne Houet qui était fils d'un marchand très important à Bourges, Jean Houet

On trouve des traces de cette maison en 1522 au décès d'Etienne Houet, pour une somme considérable pour l'époque.

Etienne Houet fut échevin et maire de Bourges, il était un grand propriétaire avec des maisons, des changes, et la rivière appelée le Moulon.

mais il possédait aussi des vignes , nombreuses, et en particulier il fit faire un pressoir appelé le "Pressoir d'Houet" qui deviendra au fil du temps "les Pressavois".

Ainsi, c'est sans aucun doute pour honorer et rappeler le vin et la vigne qu'il fera sculpter ces grappes de raisin... après l'incendie de 1487.

Cette maison deviendra célèbre sous la révolution de 1789, ce fut ici la première manifestation berruyère après le 14 juillet. Le propriétaire d'alors, Tourangin fut accusé de vendre du blé ailleurs qu'à Bourges et d'affamer la population locale et son magasin fut saccagé...

 

 

 

 


La maison de la Panneterie

Elle est très connue et très photographiée, malgré cette couleur rouge vif, qui dénote beaucoup, il s'agit du 1 de la rue Jean Girard, place Gordaine, avec "le comptoir de Paris".

Au début du XV ° siècle, cette maison était le siège de la panneterie royale, c'était le lieu où les boulangers vendaient leur pain, à proximité des bouchers et des changes (comme le change de Jacques Coeur).

La place appartenait à la Sainte Chapelle, et c'est un Pierre Cadouet, apothicaire qui fit construire cette maison, il était nous dit Philippe Goldman, l'oncle ou le grand père de l'archevêque Pierre Cadouet.

La maison fut détruite lors des incendies de 1467 et 1487, et reconstruite juste après ce dernier incendie.

En 1512, elle fut vendue semble-t-il aux frères Jacques et jean Girard, des marchands de la ville.

 

 


à suivre

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

Vous avez une question à poser :

 

cliquer ici >>>


Retour en page d'accueil