La démographie - population - Bourges encyclopedie - Roland Narboux

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

LA DEMOGRAPHIE DE LA VILLE DE BOURGES
Par Roland NARBOUX
La démographie à Bourges et dans le Cher est un vrai sujet d'inquiétude. Les chiffres communiqués au 1er janvier 2017 par l'INSEE donnent 66 528 habitants, une baisse de 661 habitants
population d'aujourd'hui a Bourges
 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2017

 

Voici les chiffres de la population de Bourges depuis la Révolution. Les méthodes de comptages ne sont pas toujours identiques ni fiables, et il s'agit de la population dite "municipale" sans double compte.

1790 = 15 492 habitants
1794 = 15 881
 
1815 = 14 524,
1820 = 18 834
1830 = 19 104.
1841 = 22 458
1846 = 21 670
1851 = 22 465
1856 = 23 167
1861 = 24 118
1866 = 25 995
1872 = 26 591 habitants
1886 = 42 829
1891 = 45 342
1896 = 43 587
 
1901 = 46 550
1906 = 44 133
1914 / 18 = 100 000 (estimation)
1921 = 45 942
1926 = 44 245
1931 = 45 067
1936 = 49 498
1939 /45 = ?
1946 = 51 040
1954 = 53 879
1962 = 60 632
1968 = 70 814
1975 = 77 300
1982 = 76 432
1990 = 75 609
1999 = 72 480 (dernier recencement)
 
2004 = 69 100 ( recencement par 1/8 ème)
2005 = 71 027
2006 = 70 828
2007 = 71 155
2008 = 68 980
2009 = 66 786
2010 = 66 381
2011 = 66 602
2012 = 66 666
2013 = 67 189
2014 = 66 528

 

La population de Bourges apparaît pour les Berruyers empreinte d'un certain flou. Il a semblé intéressant de confier quelques notions sur la démographie de la "capitale du Berry".
Faire une étude ou des recherches sur le domaine de la démographie, avec tant de chiffres, de courbes et de statistiques, ce sont des sentiers broussailleux et épineux, qui aboutissent à des sables mouvants ou à des méandres dont on ne se sort pas.
Les chiffres de 1999 ( 72 480 habitants) correspond au dernier recencement que l'on peut qualifier de traditionnel. Ils figurent en fin d'article : CLIQUER ICI
 
En 2005, la population de Bourges serait passée au dessous de la barre des 72 000, pour remonter et avec un système de mesure différent, en 2010, la population municipale de Bourges serait de 71 155 habitants et une population totale de 73 182 habitants (2027 comptés à part).

Une anecdote

Tout commence à la fin des années 1990, au cours d'une réunion à caractère professionnel. Il me fut demandé, eu égard à ma connaissance de la ville de Bourges, d'indiquer le nombre d'habitants de Bourges et de son agglomération.
Je répondais, avec une certaine assurance, avec deux chiffres "fétiches" qui étaient dans ma mémoire depuis fort longtemps : 80 000 habitants pour la ville et 100 000 si on incorpore l'agglomération toute entière. C'était de mon point de vue, une première approximation et j'ajoutais souvent que le Cher ne comportait qu'un peu plus de 300 000 habitants, un petit quartier de la région parisienne.....
Quelques semaines plus tard, dans un repas, en présence de personnes extérieures à notre Berry, j'entendais, au cours d'une conversation, un ami berruyer qui affirma avec une belle assurance, que la population de Bourges-ville était de 90 000 habitants et que si l'on ajoutait les communes environnantes comme Saint-Doulchard qui a près de 30 000 habitants, cela fait un total de 120 000 personnes, Bourges est une grande ville !
Alors, rentré à la maison tardivement, le soir même, j'étais troublé par les chiffres entendus, aussi je pris le calendrier des PTT et lus en face de Bourges le chiffre de 75 609 habitants. J'allais plus loin, et en face de Saint-Doulchard, la valeur de la population de cette commune était de 9149 habitants. Alors à qui se fier ?

 

De manière inconsciente, les chiffres circulent, et sans malveillance, ils peuvent induire en erreur beaucoup de monde, d'autant que les statistiques ne sont pas simples à lire pour le commun des mortels. Alors après quelques recherches le plus souvent fastidieuses dans les milliers de chiffres publiés par l'INSEE (Institut National des Sciences et des Etudes Economiques), je réussis à trouver des chiffres incontestables.


LA POPULATION DE BOURGES A TRAVERS LE TEMPS
 
On franchit un pas à travers les siècles, les chercheurs commencent à connaître la vie de nos ancêtres plus de 600 ans av. JC. A cette époque, Bourges qui s'appelait Avaric était une grande ville, sans doute la seconde ville, par son importance, après Marseille, de la Gaule. C'est un signe, mais cela ne permet pas de donner un chiffre sur la population locale.
Plus tard, lorsque Jules César vint de Rome pour conquérir la Gaule, il fit le siège d'Avaric et "fit écrire" dans "La Guerre des Gaules" qu'il ne resta que 800 survivants sur les 40 000 habitants que comprenait la ville. Même si Jules César exagère, Bourges/Avaricum était une très grande cité.
Au Moyen-Age, la population de la ville se situe, semble-t-il entre 10 000 et 15 000 habitants avec des hauts et des bas, compte tenu des effets néfastes des guerres, des épidémies et de la famine. De plus les recensements n'étaient pas chose facile.
C'est à partir de la Révolution Française de 1789 que l'on commence à avoir une idée précise de la population des communes donc de Bourges.
En 1790, Bourges comprend 15 492 personnes ( 15 881 en 1794 selon d'autres chiffres) .
En 1815, cette population est de 14 524, une légère diminution
En 1820, cette population est de 18 834 ce qui est curieux en 5 ans....
En 1830, la population est de 19 104.
En 1841 elle est de 22 458
En 1846, le chiffre est de 21 670
En 1851 le chiffre est de 22 465
EN 1856, c'est 23 167
1861, on note 24 118 habitants.
1866, le chiffre devient 25 995
 
et la montée est lente jusqu'en 1870. ( 1872 = 26 591 habitants) A partir de cette époque, et pendant une vingtaine d'années, la croissance sera très forte, passant de 25 000 à 42 000 habitants en 1890.
1886 = 42 829
1891 = 45 342
1896 = 43 587
 
Ce premier phénomène de grande croissance correspond à l'arrivée de l'industrie lourde des "Etablissements militaires" dans la région.
En restant dans les chiffres, et sans provoquer une indigestion, il faut noter une stagnation pendant quatre décennies, de 1890 à 1930, la population de Bourges oscille dans les 45 000 habitants, ( En 1901 = 46 550 et en 1906 = 44 133)avec une exception à la fin de la guerre de 1914/18 puisque le chiffre d'alors est proche de 100 000 ! Encore faut-il noter qu'il n'y a pas eu de recensement dans cette période tragique, d'autres préoccupations prédominaient.
 
1921 = 45 942
1926 = 44 245
1931 = 45 067
1936 = 49 498
 
 
En 1930, alors que Laudier est maire de Bourges, apparaît une industrie nouvelle à Bourges avec l'arrivée de la construction aéronautique. Et c'est une montée fantastique de la population de la ville, puisque de 50 000 habitants en 1936, elle passe à 77 300 en 1975.
 
En double compte les valeurs sont les suivantes :
 
1946 = 51 040
1954 = 53 879
1962 = 63 479
1968 = 73 998
1975 = 80 379
 

Et vint la baisse, c'est à dire que depuis 1975, le nombre d'habitants de Bourges n'a pas augmenté, mais il a baissé.
 
Les raisons sont multiples, c'est une baisse de la population liée aux armées et à la défense nationale. C'est aussi une baisse du site de Michelin à Saint Doulchard. C'est aussi la vétusté du parc HLM, qui n'accueillait plus le même type de population. Enfin, et surtout, il n'y avait tout simplement plus aucun terrain "à construire" disponible sur la commune de Bourges.
 

RETOUR EN HAUT DE PAGE

MONSIEUR LE MAIRE ET SA POPULATION
 
 
Une question se pose : savoir ce que peut faire le maire d'une commune vis à vis de l'importance et de l'évolution de la population de sa commune.
Pour reprendre l'étude des derniers maires de Bourges, il faut remarquer que les préoccupations furent assez différentes selon les étiquettes et les tempéraments des uns et des autres.
Ainsi Laudier, au début de ses mandats transforma Bourges avec des actions variées et spectaculaires, ce seront les Prés-Fichaux, le Muséum, l'école professionnelle de jeunes filles.... etc., il redonnait aux Berruyers une ville belle, culturelle et prête à recevoir des industries. C'est ce qui se produira, avec de la ténacité et de la chance.
Inversement, lorsque André Cothenet, maire de Bourges des années 50 se vit proposer des possibilités pour implanter une usine Michelin sur sa commune, il refusa, et, en tout cas ne fit pas grand chose pour qu'elle s'installa à Bourges. Et pourtant, la ville ne stagna pas, elle se développa considérablement, vidant les campagnes berrichonnes, peut-être que Michelin construite à Saint-Doulchard, dans la banlieue de Bourges fut un élément favorable.
Autre maire de l'après-guerre, Raymond Boisdé, n'était pas un "fan" du développement industriel. Il s'intéressa à la venue de l'industrie textile, mais refusa celle de la pharmacie. Il voulait, dit-on faire de Bourges, "un petit Vichy". Il ne fera rien pour implanter des industries importantes à Bourges. C'est pourtant au cours de ses 3 mandats que Bourges s'accroît de manière considérable : 17 000 habitants de plus de 1962 à 1975.
 
Et c'est la surprise! alors que depuis "des lustres", la ville avait vu une progression de sa population, les chiffres des recensements de 1982 et 1990 montrèrent une chute du nombre d'habitants. L'explication n'est pas aisée. C'est d'abord une première stagnation des industries traditionnelles de la région : l'armement. Les entreprises embauchent moins, et parfois "dégraissent" pour reprendre un terme horrible et technocratique. Ensuite, l'attrait de villes comme Orléans et Tours qui offrent davantage de possibilités d'emploi, est incontestable. Et il ne faut pas oublier la région parisienne qui capte même les Berrichons. Cette population qui quitte Bourges et son bassin d'emploi sont généralement des jeunes. La perte des emplois industriels pour le département du Cher est de 8800 entre 1962 et 1992. Même si on observe de nombreuses créations d'emplois dans le domaine du tertiaire, le compte n'est pas bon ! Il reste un déficit.
 
ET L'AGGLOMERATION DE BOURGES (version 4 communes)
 
On peut penser que si Bourges perd des habitants, c'est simplement parce qu'ils s'en vont habiter dans la périphérie, quittant les immeubles de Bourges-Nord pour se faire construire une maison individuelle dans un village de l'agglomération comme Trouy ou Saint-Germain du Puy.
C'est en partie vrai et c'est ainsi que l'on peut observer que Trouy, au sud-est de Bourges comptait 609 habitants en 1946, et près de 5 fois plus en 1990 puisque le chiffre communiqué était de 2877 habitants. Il en est de même avec Saint-Germain du Puy qui passe aux mêmes dates que précédemment de 1005 à 5085. La commune qui fait le bon le plus spectaculaire en accroissement du nombre d'habitants est Saint-Doulchard qui évolue de 4173 à 9149.
Au total l'agglomération comprenant Bourges et les trois commune avoisinantes est de 92 720 habitants et ne varie plus depuis une dizaine d'années.
 
RETROUVER LES BONS COMPTES
 
Les chiffres donnés précédemment sont simples, on lit le nombre d'habitants de telle commune ou de telle agglomération pour une date précise, et le tour est joué. Pourtant lecteur fidèle de L'Encyclopédie, peu habitué à lire les statistiques et les milliers de chiffres des recensements, la simplicité n'est pas de ce monde. Pour reprendre une formule fort usitée : "Pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué ?" Alors on a quelque peu "complexifié" les résultats.
Prenez la commune de Bourges, jusqu'en 1962, le calcul du nombre d'habitants était réalisé suivant une méthode identique depuis des décennies. Mais à partir de 1962 inclus, le mode de calcul fut changé. La notion de "population à simple compte" fut alors introduite et succéda à la "population à double compte". Il s'agit en fait de ne pas totaliser certaines personnes deux fois. Prenons un exemple avec un militaire, un détenu et un élève de faculté. Ils peuvent être comptés sur leur lieu de travail (base d'Avord pour le militaire, prison du Bordiot pour le détenu ou chambre d'étudiant à Tours pour l'élève) ou dans leur commune d'origine. Ainsi, ces trois personnes habitent par exemple Bourges pour le premier, Paris pour le second et à nouveau Bourges pour le troisième.
Et c'est cette gymnastique des chiffres que j'ai cherché à simplifier ; votre courrier, chers lecteurs me le prouvera rapidement...... Car en fait, la population totale est la somme de la population municipale à laquelle on ajoute la "population comptée à part", et le "double compte" n'utilise qu'une partie seulement de la "population comptée à part".
 
Avec de telles méthodes de calcul, pour la ville de Bourges et pour le recensement de 1990, vous avez :
Bourges avec double compte 78 773 habitants
population municipale 75 420 habitants
sans double compte 75 609 habitants
 
Cela explique pourquoi n'importe quel chiffre circule et que les responsables ou les hommes politiques locaux peuvent percevoir les évolutions de la population de manières différentes.
Dans les communes plus petites, le phénomène est moindre, ainsi pour Saint-Doulchard la différence entre "double compte" et "non double compte" est de 100 personnes.
Il en est de même avec la notion d'agglomération. Jusqu'en 1975, elle comprenait Bourges, Saint-Douchard et Trouy. Mais à partir de cette date, on ajouta la commune de Saint-Germain du Puy, et cela donna "l'unité urbaine de Bourges". Aujourd'hui, il faudrait ajouter La Chapelle-Saint-Ursin, mais ce n'est pas prévu..... et puis on se rapprocherai d'une autre notion: la zone d'emplois de Bourges.
J'avais promis de rester simple, et après 30 lignes sur ce sujet, et comme chacun d'entre vous a pu s'en apercevoir, tout se complique.... Alors gardez de cet article qu'un seul chiffre : Bourges possède 72480 habitants en 1999, et tous les autres chiffres, vous pouvez dire n'importe quoi, personne ne vous contredira.
 
LES CHIFFRES DE 1999 (Chiffres sans double compte du dernier recensement)
 

 Au 8 mars 1999, la commune de Bourges comporte 72480 habitants (34 389 hommes et 38 091 femmes) soit une densité de 1054 habitants par km2.

La population est en légère baisse par rapport au recensement précédent avec une perte de 3129 habitants. ( 75 609 en 1990)

Depuis 24 ans, la ville de Bourges a perdu 4820 habitants.

 
Parmi les nombreux chiffres donnés à la suite du recensement de 1999, on peut noter :
le nombre d'actifs travaillant sur la commune est de 21 276 (75%)
le nombre d'actifs travaillant dans une autre commune mais restant dans le Cher est de 5971 soit 21%
le nombre d'actifs travaillant hors du département est de 1022 soit 3,6%
 
DEPUIS 1999 :
 
Le système du recensement a été modifié, et à partir de 2004, la population est calculée à partir d'une étude partielle, changeant chaque année et permettant de remettre à jour de manière statistique, les chiffres de la démographie.
Ce système nouveau a surpris car les premiers chiffres donnés étaient pour la commune de Bourges de 69 100, ce qui montrait une baisse particulièrement forte, même si l'on ne parlait plus d ela même chose. Après quelques demandes à l'INSEE sur la valeur de ces chiffres, il y eut comme un flou. En effet, comme tout modèle mathématique, il fallait être prudent déclarera l'INSEE et affiner les méthodes toutes nouvelles de calcul.
Aussi, quelques mois plus tard, un nouveau chiffre est donné, il donne pour Bourges 69 900, ce qui est différent de 800 personnes. De quoi s'interroger un peu plus.
 
Donc, selon les premiers résultats parus en janvier 2005 à partir d'un premier recensement partiel effectué en 2004 a donné pour Bourges un chiffre situé entre 69 000 et 70 000 habitants ce qui correspondait à une perte d'environ 3000 habitants depuis le dernier recensement, même si l'on ne parlait pas des mêmes choses.
 
Le nombre d'habitants de Bourges au 1 er janvier 2008 sur le millésime 2005 était de
 
71 027, ce qui est assez différent des chiffres précédents.
 
Donc, deux théories se font jour à partir de ces chiffres à partir des 72 480 habitants, passés à 69 100, puis 69 900, puis encore 71 027 :
 
- le modèle utilisé par l'INSEE était en expérimentation et demandait à être validé. Aussi, on serait passé de 72 480 à 71 027 habitants de 1999 à fin 2004, ce qui semble assez vrai, car dans ces années, la ville a sans aucun doute perdu des habitants (voir la corrélation avec les enfants dans les écoles).
 
- autre possibilité, à partir des 72 480 habitants de 1999, il y a eu une baisse très importante, par le départ des jeunes ménages vers la périphérie par le coût des terrains à Bourges, et aussi... le manque de terrains constructibles, d'où les 69 100 de 2004. La tendance s'est inversée à partir de 2003, 2004 avec le nouveau POS de Bourges (Plan d'Occupation des Sols), puis le PLU (Plan Local d'Urbanisme). D'où le remontée de 69 100 à 71 027.
 
La première hypothèse semble la bonne.
 
En résumé :
 
Population de Bourges (la commune) sans double compte est de :
75 609 au recensement de 1990
72 480 au recensement de 1999
71 027 selon une estimation de l'INSEE millésime 2005, avec de nouvelles bases.
En 15 ans, la ville de Bourges a sans doute perdu environ 4500 habitants ( 75 600 - 71 027 ), ce qui donne sur les 10 dernières années, une perte qui peut être estimée de manière linéaire à 4500 personnes.
 
L'agglomération de Bourges ( BOURGES PLUS) pour sa part a les chiffres suivants :
102 523 au recensement de 1990
 
100 024 au recensement de 1999
96 074 au recensement de 2009 (-3,9% sur les 10 ans)
96 416 au recensement de 2010 (avec 2 communes de plus, sans ces communes, cela fait 95 947, une baisse faible de 147 personnes )
 
(98 200 selon une estimation de 2004.( très exactement 98194 !)
 
Le département du Cher :
314 428 habitants en 1999
311 022 habitants en 2009 ( -1,1% en 10 ans)
311 257 habitants en 2010 et donc remontée dans le Cher !
 
 
La région Centre :
2 440 329 habitants en 1999
2 538 590 habitants en 2009 ( + 4% en 10 ans)
2 548 065 habitants en 2010
 
(2 505 000 habitants au 1er janvier 2006.)
L'accroissement du nombre d'habitants
 
Depuis les années 1995, plusieurs éléments montrent qu'il y a, avec des hauts et des bas, une remontée continue du nombre d'habitants, en tendance lourde.
C'est la modification par deux fois du POS (Plan d'Occupation des Sols) et du PLU (Plan Local d'Urbanisme) qui offre de nouveaux terrains à contruire sur la commune de bourges, environ 400 hectares !
C'est la délocalisation de personnels d'Aérospatiale Châtillon vers Bourges avec 450 familles, même si certaines sont retournées dans la région parisienne.
Ce sont des contructions nouvelles dans plusieurs quartiers de la ville.

1 er janvier 2009

A la date du 1 er janvier 2009, les chiffres sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2004/5/6/7 et 8, et on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2006 !

De plus il n'y a plus de notion de double compte où simple compte, mais de population municipale, et les données prises en compte sont assez différentes des recensements de 1990 et 1999, en particulier pour les étudiants, les militaires et les prisonniers, ce qui signifie par exemple que l'on ne peut plus comparer l'évotution de la population d'une commune puisque les bases de calcul et de répartition ont changé.

Ceux qui affirmeront à partir des chiffres que telle commune gagne ou perd des habitants, lorsque les chiffres sont assez proches ne sont pas sérieux.

Donc les chiffres de Bourges de l'INSEE sont pour le millésime 2006 (donc population de Bourges dans la période 2004 / 2008) sur 5 ans :

population municipale = 70 828 habitants.

Il reste des comptés à part qui sont dans la commune de Bourges à un instant donné, comme les malades de l'hôpital par exemple, cela fait 2091 et donc une population totale de 72 919.

Mais les statistiques, désormais seront pour cette période donc 2006 de 70 828.

pour être plus simple, on peut dire 71 000 habitants pour Bourges.


1 er janvier 2010

A la date du 1 er janvier 2010, les chiffres sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2005/6/7/8 et 9, et on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2007 !

De plus il n'y a plus de notion de double compte où simple compte, mais de population municipale, et les données prises en compte sont assez différentes des recensements de 1990 et 1999, en particulier pour les étudiants, les militaires et les prisonniers, ce qui signifie par exemple que l'on ne peut plus comparer l'évotution de la population d'une commune puisque les bases de calcul et de répartition ont changé.

Ceux qui affirmeront à partir des chiffres que telle commune gagne ou perd des habitants, depuis le recensement de 1999 ne sont pas sérieux.

Il est désormais possible de comparer les chiffres d'une année sur l'autre depuis le Ier janvier 2009, c'est donc la seconde fois que l'on peut voir la tendance.

Donc les chiffres de Bourges de l'INSEE sont pour le millésime 2007 (donc population de Bourges dans la période 2005 / 2009) sur 5 ans :

population municipale = 71 155 habitants ( pour 70 828 l'an dernier) soit + 327 donc + 0,46%

Il reste des comptés à part qui sont dans la commune de Bourges à un instant donné, comme les malades de l'hôpital par exemple, cela fait 2027 (pour 2091 l'an passé) et donc

une population totale de 73 182 habitants (pour 72 919 l'an passé) donc + 263 donc +3,6%

Mais les statistiques, désormais seront pour cette période donc 2007 de 71 155 et 73 182.

pour être plus simple, on peut dire plus de 73 000 habitants pour Bourges.

Quant à la population du département du Cher, elle est de 314 599 habitants., pour 314 675 l'an dernier, donc pas de changement.

(323 579 en double compte)


1 er janvier 2011

A la date du 1 er janvier 2011, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2005/6/7/8/ 9 et 10, et on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2008 !

Valeur : 68 980 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part de 2042

d'où une population totale de 71 022 habitants (pour 71 155 l'année précédenteen population municipale et 73 182 en population totale)

Ce qui correspond à une baisse de 2175 habitants en un an. en population municipale et 2150 habitants en population totale.

En fait, plus de mille destructions n'avaient pas été prises en compte les années précédentes, ni d'ailleurs plus de 800 créations de logemenbts non prises en compte.

Il apparaît avec beaucoup de prudence que depuis le point bas de 2004, qui était de 69 000 habitants, qu'il y a une légère montée qui permet de se situer aujourd'hui en prenant en compte les logements du PRU détruits et reconstruits, de se situer vers 70 000 / 71 000 habitants.

Ajouter environ un peu plus de 2000 habitants pour être en double compte.

Il semble que l'an prochain après le recensement du 1/8 de la population de janvier 2011, que l'on verra plus clair pour janvier 2012 correspondant au millésine 2009.


1 er janvier 2012

A la date du 1 er janvier 2012, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2005/6/7/8/ 9 et 10, et on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2009, cela s'appelle le millésime 2009 !

Valeur : 66 786 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part de 2202

d'où une population totale de 68 988 habitants (pour 68 980 l'année précédente en population municipale et 71 022 en population totale)

Ce qui correspond à une baisse de 2114 habitants en un an. en population municipale et 2034 habitants en population totale.

 
Bourges aujourd'hui, c'est environ 67 000 habitants (en population municipale)
 

1 er janvier 2013

A la date du 1 er janvier 2013, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2005/6/7/8/ 9 et 10, et on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2010, cela s'appelle le millésime 2010 !

Valeur : 66 381 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part de 2209 d'où une population totale de 68 590 habitants (pour 68 980 l'année précédente en population municipale et 71 022 en population totale)

Ce qui correspond à une baisse de 405 habitants (après la perte de 2114 habitants l'année précédente) en un an. en population municipale et moins 398 habitants en population totale.

 
Bourges aujourd'hui, c'est environ 66 000 habitants (en population municipale)
 


1 er janvier 2014

A la date du 1 er janvier 2014, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2005/6/7/8/ 9 et 10, et on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2011, cela s'appelle le millésime 2011 !

Valeur : 66 602 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part de 2145 d'où une population totale de 68 747 habitants (pour 66 381 l'année précédente en population municipale et 68 590 en population totale)

Ce qui correspond à une hausse de 221 habitants (après la perte de l'année précédente) en un an. en population municipale et plus 157 habitants en population totale.

 
Bourges c'est environ 67 000 habitants (en population municipale)

1 er janvier 2015

A la date du 1 er janvier 2015, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2006/7/8/ 9/10 et 11 on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2012, cela s'appelle le millésime 2012 !

Valeur : 66 666 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part de 2061 d'où une population totale de 68 727 habitants (pour 66 602 l'année précédente en population municipale et 68 747 en population totale)

Ce qui correspond à une hausse de 64 habitants (après la perte des années précédentes) en un an. en population municipale et moins de 20 habitants en population totale.

 
Bourges aujourd'hui, c'est environ 67 000 habitants (en population municipale)

1 er janvier 2016

A la date du 1 er janvier 2016, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2007/8/ 9/10/11 et 12 on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2013, cela s'appelle le millésime 2013 !

Valeur : 67 189 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part de 2073 d'où une population totale de 69 262 habitants (pour 66 666 l'année précédente en population municipale et 68 727 en population totale)

Ce qui correspond à une hausse de 523 habitants (après la perte des années précédentes et un faible accroissement de 64 l'an dernier) en un an.


1 er janvier 2017

A la date du 1 er janvier 2017, les chiffres de l'INSEE sur la population tombent, il s'agit désormais pour la ville de Bourges d'un chiffre obtenu par des recensements partiels qui sont réalisés depuis 2004 chaque année pour 5 ans, et on prend la médiane, donc on a des chiffres de 2008/ 9/10/11/ 12 et 13 on calcule tout cela pour donner la population de Bourges en 2014, cela s'appelle le millésime 2014 !

Valeur : 66 528 habitants en population municipale avec un nombre de comptés à part non connu (autour de 2000) d'où une population totale de 68 528 habitants (pour 67 189 l'année précédente en population municipale et 69262 en population totale)

Ce qui correspond à une baisse de 661 habitants (après la hausse de l'an dernier de 523 habitants)

Dans les statistiques, l'INSEE comparre le chiffre 2014 avec celui de 2009 soit une stabilité (- 0,4%).

L'agglo Bourges Plus est à 97 377 habitants en 2014 (une hausse de 0,9% depuis 2009 dont la valeur était de 96 531 hanitants).

Enfin l'INSEE a ajouté l'aire urbaine de Bourges qui a 140 407 habitants soit + 1,5% par rapport à 2009 (138 302), alors que le département du Cher perd des habitants.


.

 

à suivre.....

 Années
 Population municipale  Population comptée à part  TOTAL
 1800  15200    15200
 1851  25000     25000
 1901  46200    46200
 1936  49263    49263
 1954  53879     53879
 1962  60632    60632
 1968  70814    70814
 1975  77300     77300
 1982  76432    76432
 1990  75420  3353  78773
 1999  72244  3595  76075

Avec les nouveaux comptages INSEE

 Années
 Population municipale  Population comptée à part  TOTAL
 2004  69000    69000
 2005  71027 ?    
 2006  70828    70828
 2007  71155  2027  73182
 2008  68980  2042  71022
 2009  66 786  2202  68 988
 2010  66 381  2209  68 590
 2011  66 602  2145  68747
 2012  66 666  2061  68 727
 2013  67 189  2073  69 262
 2014  66528    
       

 

 

RETOUR EN HAUT DE PAGE

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?