Panette - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

LES MARQUIS DE PANETTE DE BOURGES
Par Roland NARBOUX (avec les éléments de Christophe Gratias)

Bourges avec les marquis de Panette qui fut une grande personnalité locale, et dont il subsiste un bel hôtel devenue chambre d'hôtes.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2016

 

L'Hôtel de Panette

Cet hôtel particulier est construit au début du XV ième siècle pour le trésorier de la Sainte Chapelle qui se nommait Arnoul Belin, et cet hôtel est à deux pas de ce bel édifice religieux. Cet éminent personnage avait en charge la conservation du trésor de la Sainte Chapelle qui comprenait plus de 300 pièces, des ornements, reliquaires et autres pièces d'orfèvrerie comme l'écrit Françoise Trotignon.

 

De cette époque du XV ième sicèle il ne subsiste que le beau portail qui donne sur la rue, avec des portes charretière et piétonne. Elles sont en anse de panier, avec des voussures qui portent des crochets en forme de fleur.

 

 

 

 

 

 

On trouve une inscription avec ces mots :

"Arnoul Belin, premier trésorier du palais de Bourges, a fait édifier en 1418 cet hôtel pour lui et les trésoriers ses successeurs".

 

La Sainte Chapelle sera détruite en 1757, après avoir été très endommagée par un ouragan, et elle était en conflit avec le châpitre de la Cathédrale.

Quant à la maison des Trésoriers, elle est vendue aux enchères.

Le marquis de Tristan en devient propriétaire et et en fait un bel hôtel particulier comme il en existe d'autres dans la cité.

En 1818, c'est le Marquis de Panette qui l'achète.

C'est alors qu'il ne reste que le portail qui est en très mauvais état et comme il y a un allignement, la Ville exige la démolition de cette entrée (arrêté municipal de 1849). M. de Panette va obtenir l'accord du ministre en personne pour pouvoir éviter la destruction et le faire réparer.

Ce Marquis de Panette est Barthélémy Vincent de Panette, il n'est pas berruyer, vient des Dombes, il est né en 1783 et il meurt en 1863, et c'est lui qui réalise comme ingénieur vérificateur le plan napoléonien de 1814,

 

Il est devenu monument historique en 1928.

hôtel de PanetteLe bâtiment aujourd'hui.

 

 

Monsieur Alphonse de Panette

Le fils de Barthélémy - Gabriel est Jean-François Alphonse Vincent de Panette qui va naître en 1813 et il meurt en 1872.

Il est vicomte et à la mort de son père en 1863 il devient à son tour Marquis !

On sait qu'il aimait la musique et jouera du violon sur un Guarnerius, c'est dit-on un vistuose, et il va même composer des partitions comme un Ave Verum, que le Pape Pie VII (?) dit-on a apprécié.

 

En 1869, il perd sa fille et le nom de Panette est alors perdu puisqu'il n'a pas de fils.

Alphonse meurt en 1869, et les 4 tombes de la famille sont au cimetière des Capucins.

 

 

Le plan de Panette

Le nom de l'Hôtel vient d'un monsieur Panette, géomètre très connu à Bourges car c'est lui qui fera le Premier cadastre de la ville qui existe encore et que l'on appelle "le plan de Panette", c'était sous le premier Empire de Napoléon premier.

Plan de Panette

 

C'est un des plans anciens de Bourges parmi les plus utilisés. Il a été rédigé par M. Alphonse de Panette et c'est le premier plan cadastral de Bourges.

les plans de Nicolaï et de Nicolas de Fer sont très grossiers, et ne descendant pas à la parcelle.

Le plan de Panette a été fait pour des raisons financières, afin de faire payer les impôts fonciers de manière objective.

La rédaction, un travail considérable commence au début du XIX ° siècle et s'achève en 1850.

Il est aujourd'hui largement utilisé par les historiens, pour savoir comment était par exemple le domaine de Saint Ambroix ou l'environnement de la cathédrale.

 

 

 

Don Carlos à Panette

 

Don Carlos à BourgesA noter que c'est dans cet Hôtel que de 1839 à 1845 logera à Bourges l'infant Don Carlos, prétendant au trône d'Espagne.

Il s'agit de Charles de Bourbon qui est en résidense surveillée avec son épouse Marie-Thérèse de Portugal entourée d'une cour de carlistes, c'est le roi Louis-Philippe, leur cousin qui les a placé ainsi à Bourges chez Panette.

 

Plus tard, l'hôtel recevra pour les loger, les magistrats pour les procès des prisonniers de Vincennes en 1849.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le violon de Panette

Outre le cadastre, dit plan de Panette, il y a une autre curiosité qui porte ce nom et qui se popularise dans les médias, c'est le violon de Panette.

C'est un Guarnerius qui est utilisé aujourd'hui par Renaud Capuçon.

Voir l'article sur ce violon >>>cliquer

 

Un peu de généalogie sur la famille de Panette

Le vicomte de Panette, Alphonse, celui du violon est né en 1813, et il meurt en 1872.

Il est le fils de Barthélémy Vincent de Panette à qui on doit le plan et du cadastre et de Marie-Madeleine de Marcillac.

Alphonse se marie en 1846 avec Louise de Scoraille-Langhac, ils habitent dans un château, loin du Berry, à Gargenville dans lequel naissent deux filles, Jeanne en 1851 et Marie-Charlotte l'année suivante en 1852, cette dernière sera la future marquise de Bélâtre.

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

Vous avez une question à poser :

 

cliquer ici >>>


Retour en page d'accueil