le PRU de Bourges - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

LE PLAN DE RENOUVELLEMENT URBAIN A BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges, et le PRU, avec 320 millions d'Euros, tel est le programme gigantesque de renouvellement urbain.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2009

 
Le plan de renouvellement urbain est une initiative nationale lancée en 2003 par le ministre Jean Louis Borloo, et à Bourges le maire, Serge Lepeltier va prendre ce type de dossier en main.
Et c'est ainsi que Bourges deviendra la ville de France qui aura les plus importantes finances du PRU.
 
Rappel du projet de Renouvellement Urbain
1. Les grands objectifs du PRU
2. Chiffres clés
3. Budget
4. Relogement
 

RAPPEL DU PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN
 
1. Les grands objectifs du PRU
- Corriger les déséquilibres existants entre les quartiers, en favorisant la mixité urbaine
- Adapter le logement social aux attentes de la population
- Adapter et moderniser les équipements publics
- Moderniser les liens inter quartiers, la circulation, la trame viaire,
- Mieux prendre en compte la qualité et les conditions de vie des habitants (culture, social, sport, sécurité…)
- Redonner une centralité au quartier de la Chancellerie par la refonte du centre commerçant, l'installation de services et la restructuration de l'espace pour le marché
- Enrayer la baisse démographique des quartiers nord. En fin de PRU, la population des quartiers nord sera légèrement supérieure à son niveau de 2003.
- Conforter les espaces naturels en leur donnant une vocation publique affirmée et en les ouvrant aux quartiers
- Conserver et mettre en valeur un patrimoine social remarquable : la cité jardin de l'Aéroport
 
2. Chiffres clés (hors Avaricum)
 
Le Plan de Renouvellement Urbain prévoit :
- Démolition : 2214 logements sociaux répartis ainsi :
· 2027 dans les quartiers nord
· 82 à l'Aéroport
· 105 à la Charmille
- Construction : 1855 logements sociaux :
· 1537 logements sociaux (dont 40% dans les quartiers nord)
· 200 Foncière logement (dont 80% dans les quartiers nord)
· 118 accessions (quartiers nord)
- Réhabilitation et réinitialisation : 3318 logements sociaux
 
Par ailleurs, 8600 m2 d'activités vont être créés.
Des équipements publics vont de plus être créés ou restructurés.
 
3. Budget

Le coût total de l'opération de Renouvellement Urbain est de
304 millions d'euros. L'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) participe à hauteur de 111 millions d'euros dans ce projet.
Les 304 millions d'euros sont répartis ainsi :
· Logement : 200 millions d'euros
· Activités - équipements : 31 millions d'euros
· Aménagement - espaces publics : 67 millions d'euros
· Ingénierie : 6 millions d'euros
 
Ce budget sera augmenté en 2008 pour passer vers 320 millions d'Euros.
 
4. Le relogement
 
En 2004, 55 ménages étaient relogés. En 2005, ils étaient 213, soit un total de 713 personnes. En 2006, 177 ménages ont été relogés, ce qui représente 470 personnes.
 
Afin de faciliter cette étape, un suivi personnalisé et adapté a été mis en place au travers d'une charte des relogements.
L'équipe relogement des bailleurs va à la rencontre des habitants afin de les écouter et leur faire des propositions les plus adaptés à leurs souhaits et leurs besoins. Pour simplifier la transition, le Groupement d'Intérêt Public mobilise l'ensemble des partenaires.
Les principaux engagements pris au travers de la charte des relogements :
- pas de nouvelle caution
- prise en charge des frais de déménagement
- prise en charge des frais de changement de réseaux
- recherche d'un logement répondant aux choix exprimés par les familles
- relogement des ménages non titulaires d'un bail mais ayant signé un protocole d'accord avec l'état et les bailleurs.
La montée en puissance des programmes neufs livrés va permettre d'ouvrir plus de choix en termes de relogement.
COURS BEAUVOIR : 22 LOGEMENTS
 
La construction de la Résidence Le Colvert est située aux n° 10 - 16 Cours Beauvoir, présentant ainsi une superbe vue sur la Voiselle et les jardins des Prés Fichaux. Elle se situe à proximité des commerces des rues Édouard Vaillant et Max Dormoy.
 
La résidence, construite par la SA Jacques Cœur Habitat, comprend 22 logements :
- 7 T2
- 10 T3, dont 3 adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 5 T4 , dont un adapté aux personnes à mobilité réduite
Tous les logements, équipés d'un balcon, sont desservis par un ascenseur. Ces 22 logements ont un chauffage au gaz individuel.
Les travaux ont débuté en janvier 2005, les logements ont été livrés en juillet 2006.
 
Attribution des logements :
11 logements ont été réservés aux locataires d'Avaricum.

Loyers :
Les loyers varient entre 3,90 et 4,08 € par mètre carré.
Les parkings sont fixés à 15 € / mois ou 10 € / mois pour les relogements.
 
Intervenants :
Ce projet immobilier a été dessiné par l'architecte Frédéric BLATTER.
 
Coût de l'opération :
Cette opération, d'un montant de 2 144 500 € est financée de la manière suivante :
- Emprunts CDC : 1 327 000 €
- ANRU : 514 900 €
- Ville de Bourges 76 300 €
- Conseil Général 30 000 €
- SA Jacques Cœur Habitat : 196 300 €
 

FELIX CHEDIN : 27 LOGEMENTS
 

Un ensemble résidentiel, situé au 22 rue Félix Chédin a été construit par la SA Jacques Cœur Habitat. Les travaux ont débuté au début de l'année 2006, les logements ont été livrés en novembre 2007.
 
Composée de deux bâtiments (R+2+combles et R+3+combles), cette résidence comporte 27 appartements qui comprennent chacun une terrasse, un balcon ou un jardin privatif.
 
Ainsi, sont construits :
- 7 T2 de 46 à 59 m2
- 19 T3 de 61 à 77 m2
- 1 T4 de 84 m2
 
Loyers :
Les loyers sont compris dans la fourchette suivante :
- Pour un T2 : 196 à 271 €
- Pour un T3 : 277 à 346 €
- Pour le T4 : 357 €
 
Intervenant :
Le cabinet d'architectes en charge de ce projet est ARCHI 3.
 
Coût de l'opération :
Le budget est estimé à 2 442 328 € TTC, l'opération est financée par la Ville de Bourges, l'ANRU, le Conseil Général du Cher et la Caisse des Dépôts et Consignations.
 

REHABILITATION DE 312 LOGEMENTS AVENUE DE LA LIBERATION
 
 
312 logements situés le long de l'avenue de la Libération vont être réhabilités.
 
Va être créée une accessibilité par l'arrière des immeubles pour permettre l'accès aux personnes à mobilité réduite, aux logements du rez-de-chaussée. 60 logements sont concernés.
 
De plus, les immeubles vont être résidentialisés (modification du traitement des ordures ménagères…).
 
MERLATTES : 77 LOGEMENTS
 
Le nouvel ensemble résidentiel des Franges des Merlattes comprend 77 logements, il est construit en bordure de la Plaine du Moulon.
77 logements, individuels ou collectifs sont en cours de construction, ainsi répartis :
- 18 logements individuels
- 36 logements collectifs
- 6 bâtiments intermédiaires
 
1. Les Franges des Merlattes 1 : Jean FUSORIS
Il s'agit de la réalisation de 36 logements collectifs répartis en 2 immeubles de 18 logements avec ascenseur. Le Concepteur est l'Atelier Carré d'Arche.
Les 36 logements, adaptables aux personnes à mobilité réduite, se répartissent ainsi :
- 15 T2, dont 8 adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 15 T3
- 6 T4
Les stationnements sont réalisés dans un espace résidentialisé.
Les travaux ont débuté à la fin de l'année 2006, ils sont prévus pour un délai de 17 mois.
Aspect environnemental :
Cette opération est certifiée qualitel avec un bâtiment respectant la RT 2000 (applicable à l'époque du permis de construire) - 15 %, ce qui donne un meilleur résultat que la RT 2005.
Cette performance est obtenue grâce à :
l'utilisation de la brique,
au chauffage par plancher chauffant,
à des menuiseries extérieures en double vitrage,
à la production d'eau chaude solaire.
 

2. Les Franges des Merlattes 2 : Germaine LEBRUN
22 logements individuels seront répartis en 18 pavillons et un intermédiaire de 6 logements. L'architecte en charge de ce projet est Quatro Architecture.
 
Les 16 pavillons, adaptables pour les personnes à mobilité réduite, se répartissent ainsi :
- 12 T4 dont 3 adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 3 T5 dont un adapté aux personnes à mobilité réduite
- 1 T6, adapté aux personnes à mobilité réduite
 
Les pavillons comprennent un garage individuel, une communication directe cuisine-cellier-garage et une séparation claire de la zone nuit et de la zone jour avec un minimum d'espaces de circulation.
Le bâtiment intermédiaire est constitué de :
- 2 T2 dont un adaptable aux personnes à mobilité réduite
- 2 T3 dont un adapté aux personnes à mobilité réduite
- 2 T4 dont un adapté aux personnes à mobilité réduite
Le démarrage des travaux s'est effectué fin 2007, pour une livraison prévue en décembre 2008.
Aspect environnemental :
De la même manière que pour l'opération Franges des Merlattes 1, cette opération est certifiée qualitel avec un bâtiment respectant la RT 2000 - 15 %, ce qui donne un meilleur résultat que la RT 2005.
Cette performance est obtenue grâce à :
à la qualité d'isolation du bâtiment,
au traitement des ponts thermiques,
à la ventilation des bâtiments,
à un chauffage individuel au gaz,
 
3. Les Franges des Merlattes 3 : Louis ARAGON
Les 19 logements des Franges des Merlattes 3 seront répartis comme suit :
- 9 logements individuels :
- 5 T4 dont 2 adaptés aux pers. à mobilité réduite
- 3 T5
- 1 T6
- 10 logements intermédiaires comprenant :
- 2 T2 dont 1 adapté aux pers. à mobilité réduite
- 2 T3
- 1 T4
Ces logements sont réalisés par le cabinet d'architecte Blatter. Les travaux ont débuté au 4e trimestre 2007, la durée est estimée à 14 mois, après réalisation des voiries et des réseaux par la Ville.
Aspect environnemental :
A nouveau, cette opération est certifiée qualitel avec un bâtiment respectant la RT 2000 15 %, ce qui donne un meilleur résultat que la RT 2005.
Cette performance est obtenue grâce :
au traitement des ponts thermiques avec en particulier garage à ossature bois
Ê à l'orientation des bâtiments (séjour au Sud, baies plus petites au Nord)
Ê une ventilation mécanique contrôlée (VMC) hygro réglable ne s'ouvrant qu'en cas de besoin
Ê des chaudières à micro accumulation
Ê une qualité d'isolation

MUSSET - COPPEE - GAUTIER : 95 LOGEMENTS
 
Dans le cadre de l'aménagement du secteur Musset, Coppée et Gautier (comprenant l'emprise du lycée agricole), une première tranche de 29 logements est en construction.
A terme, 95 logements individuels seront construits. Les grands collectifs laissent place à des pavillons et des petits intermédiaires.
La tranche 1 concerne :
- 21 logements individuels jumelés, les Machereaux
- 8 maisons de ville, au niveau de Gautier
Ê soit un total de 29 logements
 
1. Les Machereaux
Il s'agit de la réalisation de 21 logements individuels réalisés par le cabinet QUATTRO ARCHITECTURE. Les 21 maisons disposent d'un garage et sont équipées d'un chauffage individuel au gaz.
Les constructions ont débuté en janvier 2007, les maisons devraient être livrées au cours du 1er trimestre 2008.
Cet ensemble comprendra :
- 15 T4 dont 3 adaptés pour les pers. à mobilité réduite
- 4 T5, dont 1 adapté pour les pers. à mobilité réduite
- 2 T6
Ces maisons respectent la norme d'isolation RT 2005.
Le coût total de cette opération est de 2 950 000 €.
 
2. Gautier
8 maisons de ville comprenant 6 T4 et 2 T5 vont être réalisées. L'architecte en charge de ce projet est le cabinet QUATTRO ARCHITECTURE.
L'ensemble sera construit sur l'emprise foncière située à l'angle des rues Théophile GAUTIER et Alfred de MUSSET.
 
3. Coppée 1
Face aux 21 pavillons des Machereaux, 66 logements vont être construits. Carré d'Arche est en charge de cette opération.
32 logements vont être réalisés, ainsi répartis :
- 10 pavillons individuels,
- 3 intermédiaires de 6 logements
Ê soit 18 logements et 4 maisons de ville.
 
4. Coppée 2
Il s'agit de la réalisation de 34 logements individuels répartis en 5 intermédiaires de 6 logements et 4 maisons de ville.
Le cabinet d'architecte Carré d'Arche est en charge de cette opération.
 

MARECHAL JUIN : 360 LOGEMENTS
 
La désaffectation partielle des terrains du lycée agricole offre l'opportunité de la création d'un nouveau quartier. Le quartier Maréchal Juin permettra de renforcer les liens entre les quartiers des Gibjoncs et de la Chancellerie par la requalification de l'avenue du Maréchal Juin mais également pour renforcer les liaisons entre les quartiers Nord est et le centre ville par le prolongement de la rue Bertaut.
Sur une emprise d'une trentaine d'hectares, la ZAC Maréchal Juin sera composée à la fois de logements sociaux, logements locatifs, mais également de logements en accession à la propriété. Il s'agit de créer une véritable mixité urbaine et sociale sur ce quartier.
Le Conseil Municipal a confié la réalisation de l'aménagement de cette ZAC à Territoria.
La ZAC s'étend sur 308 000 m² et les espaces publics sur 101 400 m² dont 46 000 m² d'espaces verts et bassins.
 
 
360 logements seront réalisés, principalement sous la forme de logements individuels, dont 270 dès la première phase.
Ce programme favorise la mixité sociale avec la construction de logements sociaux, de maisons individuelles, d'opérations privées destinées à des primo-accédants…
Les travaux de voiries ont débuté à l'automne 2007 et les premières constructions en début d'année 2008.
 
Une forte démarche environnementale :
Diverses actions sont menées afin de créer un quartier bien intégré dans son environnement :
- Déplacements : déplacements doux, transports en commun…
- Gestion des eaux pluviales : infiltration des eaux pluviales, collecte des eaux de pluie de voirie, bassins d'infiltration paysagers…
- Collecte séparative des déchets ménagers
- Voiries : noues, matériaux recyclés, gestion différenciée de l'éclairage public
- Paysage : Intégration du dispositif de gestion des eaux pluviales dans les aménagements paysagers…
De plus, le chantier, de type " chantier à faible nuisance ", intégrera la gestion différenciée des déchets produits, la réduction du bruit, la réduction des pollutions de la parcelle par l'opération et du voisinage ainsi que la maîtrise des autres nuisances du chantier.
 

HANS HOLBEIN : 21 LOGEMENTS
 
21 logements viennent d'être construits, dans le quartier des Gibjoncs, à proximité d'écoles et de commerces de proximité.
La résidence Hans Holbein comprend deux bâtiments.
Les logements de ces deux petits collectifs disposent de balcons, ceux du rez-de-chaussée seront dotés d'un jardin privatif. Ils bénéficient d'une loggia, d'une cave, d'un interphone et d'un parking. Ils sont équipés d'un chauffage au gaz individuel.
Les parties communes sont réduites au maximum afin de limiter les charges des locataires.
Typologie des logements :
Le premier immeuble comporte 13 logements :
- 4 types 2
- 5 T3
- 3 T4
- 1 T5
Le second immeuble est composé de 8 logements:
- 3 T2
- 4 T3
- 1 T5
 
Exemples de loyers :
- Pour un T2 : 220 €
- Pour un T3 : 300 €
- Pour un T4 : 375 €
- Pour un T5 : 455 €
 
Le cabinet Quatro Architecte a été retenu pour réaliser ces logements.
Les travaux ont débuté en juillet 2006, la livraison est prévue pour début 2008.
Coûts de l'opération :
Les travaux représentent un coût de 2 199 860 € financés par :
- État : 422 255 €
- CDC 1 303 535 millions d'€
- Fonds propres : 167 657 €
- Récupération TVA : 226 411 €
 

HOTEL DIEU : 64 LOGEMENTS
 
L'Hôtel Dieu avait fermé ses portes en 1994. Racheté par la Ville en 1996, cet édifice, grâce aux travaux entrepris, retrouve toute sa place dans le quartier. Aujourd'hui, l'Hôtel Dieu comprend une maison des associations, une résidence universitaire et maintenant 64 logements et un parking de 315 places.
Au niveau de la façade, la brique du bâtiment a été nettoyée et les fenêtres changées en conservant leur aspect initial.
64 logements situés dans l'ancien Hôtel Dieu ont été aménagés :
- 5 appartements, situés au rez de cour
- 15 au rez-de-chaussée
- 13 au 1er étage
- 11 au 2ème étage
- 14 au 3ème étage
- 6 au 4ème étage
Ces 64 logements se composent de :
- 4 logements de T1
- 30 logements de T2
- 16 logements de T3 dont 5 duplex dont un adapté aux personnes à mobilité réduite
- 9 logements de T4 dont 1 duplex
- 5 logements de T5 dont 3 duplex
Ils sont chauffés et régulés individuellement au gaz par le biais d'une chaufferie collective. Le doublage existant a été conservé. Une isolation a été ajoutée, permettant d'obtenir un bilan énergétique favorable allant dans le sens du contrôle des charges liées au chauffage.
15 d'entre eux sont dotés d'un balcon, 1 logement est adapté aux personnes à mobilité réduite.
Deux entrées sont prévues, l'une par la cour intérieure, l'autre par le bas de la rue du Pont Merlan.
L'ensemble des logements est équipé d'un interphone, exception faite de ceux donnant directement sur la cour. Chaque logement, excepté un studio dispose d'une cave.
Loyers :
Les loyers sont compris entre 165 € et 346 €, hors charges.
Coût de l'opération :
L'aménagement des logements représente un coût de 6,3M d'€, financés par la Ville de Bourges, le Conseil Général, l'État et un emprunt à la Caisse des dépôts et des Consignations.


AEROPORT : 507 LOGEMENTS
 
 
La Ville de Bourges prévoit la requalification de la cité Jardin de l'Aéroport.
 
1. Entrée de Ville : 120 logements
L'entrée de ville - avec notamment l'aménagement du carrefour du Lautier - sera réalisée d'avril à septembre 2008, avec :
- la mise en place d'un système de rond point avec création d'une place en demi-lune au droit du cimetière du Lautier
- la plantation d'arbres d'alignement accompagnant le paysage urbain
- le traitement particulièrement soigné des espaces dédiés aux cyclistes et aux piétons
- les matériaux utilisés pour cette voie majeure de Bourges seront de grande qualité
120 logements vont être construits. L'architecte en charge de ce projet est le cabinet Blatter. La construction des 60 logements construits par la SA Jacques Cœur Habitat et Bourges Habitat va commencer au 3e trimestre 2008, la livraison est prévue pour fin 2009.
Les constructions de Bourges Habitat et de la SA Jacques Cœur se répartissent chacun ainsi :
- 6 T2
- 18 T3
- 6 T4
La livraison de 60 autres logements, construits par la Foncière logement et un promoteur privé, est prévue pour la fin 2010.
Les espaces publics seront requalifiés entre 2008 et 2011. Des démolitions des bâtiments situés à l'angle de la rue le Brix seront réalisées au début de l'année 2008.
 
 
2. Cité Jardin : 99 pavillons et 288 logements collectifs
Réalisés d'avril à décembre 2008, les principes d'aménagement de la cité jardin ont été ainsi définis :
- requalification de l'ensemble des rues avec la mise en sens unique de certaines voies au profit du confort des piétons, de l'organisation du stationnement résidentiel et de la plantation d'arbres
- traitement qualitatif et de sécurité au droit de l'école de la rue Mesmin
- création des pistes cyclables en site propre sur la rue Nungesser et Coli assurant la connexion entre la piste cyclable de l'ancienne voie Aérospatiale et l'avenue Rolland Garros
 
99 pavillons de la cité jardin
30 pavillons de la cité jardin vont être réhabilités dès le mois de février pour être livrés fin 2008 et 69 seront livrés pour la fin 2009.
La maîtrise d'œuvre sera assurée par François PERROT & Élise JOLIET Architectes.
Les travaux prévus sont :
- Réfection des ravalements
- Remplacement des menuiseries extérieures
- Réaménagement de l'intérieur des pavillons
- Pose de chaudières individuelles à condensation avec production d'ECS (chauffe-eau solaire en option)
- Création d'une VMC
- Remise aux normes des installations électriques
- Mise en place de carrelage aux Rez de Chaussée
- Réfection des peintures intérieures
 
288 logements collectifs
Au niveau des collectifs, 155 logements seront livrés pour la fin 2008 et 133 au début de l'année 2009, soit au total 288 logements.
La maîtrise d'œuvre sera assurée par François PERROT & Élise JOLIET Architectes.
 
Sont prévus :
- Réfection des façades
- Remplacement des fenêtres et de leurs occultations
- Mise en place d'un système d'interphone pour les halls non équipés
- Complément d'éclairage en façade arrière de certains bâtiments
- Création d'un système de désenfumage naturel dans les cages d'escaliers
 

HEURTAULT LAMMERVILLE : 40 MAISONS ECOLOGIQUES
 
40 maisons en bois ont été livrées près du lac d'Auron en septembre 2007. Ce chantier exceptionnel a été lancé par l'OPAC Bourges Habitat fin septembre 2005.
19 familles ont été relogées rue Heurtault de Lammerville dans le cadre du Plan de Renouvellement Urbain.
 
Ce sont au total 12 maisons individuelles et 28 logements collectifs qui ont été livrées à partir du mois de juin dernier, ainsi répartis :
- 6 T2 dont 2 adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 3 T3, tous adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 28 T4
- 3 T5
Chaque logement dispose d'un jardin privatif. 8 logements sont pourvus de caves individuelles et 12 logements de garages doubles. Par ailleurs, 42 places de parking parmi lesquelles 4 pour personnes à mobilité réduite ont été aménagées dans le lotissement.
Loyers moyens :
Les loyers moyens varient de 210 € pour un T2 à 399 € pour un T5. Les charges représentent en moyenne 20 € et les garages 35 €.
Aspect écologique :
Différents procédés utilisés permettent de limiter les besoins énergétiques et donc d'économiser des ressources naturelles et améliorer le confort d'été :
- L'utilisation du bois
- Utilisation du solaire passif par l'intermédiaire de jardins d'hiver.
- VMC double Flux associés à des puits canadiens (utilisation de la géothermie)
- Plancher chauffant alimenté par une chaudière individuelle gaz à mini accumulation et régulation.
- Installation de capteurs solaires pour la production d'eau chaude sanitaire, en appoint des chaudières.
- La gestion de l'eau : récupération des eaux de pluie
 
Ces maisons sont avant tout durables et respectueuses de l'environnement. Elles répondent à 11 des 14 critères de la charte d'engagement Haute Qualité Environnementale.
Coût de l'opération :
La construction de ces 40 logements représente un montant de 5 082 667 € réparti entre différents partenaires dont la Ville de Bourges à hauteur de 373 500 €.
 

176 LOGEMENTS REHABILITES RUE EIRIK LABONNE
 
 
Six immeubles, construits en 1976 situés au 10 rue Eirik Labonne viennent d'être rénovés : isolation, ravalement, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite…
 
Les travaux de ces 176 logements ont débuté en octobre dernier pour s'achever à la fin du 1er trimestre 2007.
 
Les travaux comprennent, pour l'extérieur des bâtiments :
- le ravalement des façades
- la réfection de l'étanchéité des terrasses
- le remplacement des menuiseries extérieures et des volets roulants
- l'installation de nouvelles portes d'entrée d'immeubles
- la sécurisation des parties communes
- la rénovation des parties communes
- l'installation de rampes d'accès pour les personnes à mobilité réduite
- installation de paraboles sur les toits des immeubles
 
A l'intérieur des appartements :
- Travaux de chauffage et de plomberie
- Travaux d'électricité
- Travaux de peinture
 
Exemples de loyers :
Pour un T2 : 217,5 € après travaux (contre 213,18€ avant)
Pour un T3 : 252,1 € après travaux (contre 247,1 € avant)
Pour un T4 : 304 € après travaux (contre 289,24 € avant)
 
Financement :
Le coût de ces travaux réalisés par la SA Jacques Cœur Habitat est de 1 578 350, financé comme suit :
- prêt Caisse des Dépôts et Consignations : 1 150 000 €
- dégrèvement TFPB : 11 478 €
- subvention de l'État : 58 821 €
- Prêts : 208 500 €
- Fonds propres : 148 190 €
- LASM : 1361 €

PROGRAMME PIJOLINS 2 : 27 PAVILLONS
 
L'architecte Perrot est en charge de ce projet.
Deux opérations sont menées en parallèle :
27 pavillons sont en construction sur trois parcelles différentes.
 
PROGRAMME ROTTEE : 16 PAVILLONS
 
18 pavillons sont en construction.
 
BIGARELLES : 16 LOGEMENTS
 
16 logements vont être construits sur le secteur des Bigarelles.
Le cabinet Archi 3 est en charge de ce projet.
Le permis de construire vient d'être déposé.
 
ANNEXES

ASNIERES : CONSTRUCTION DE 26 PAVILLONS
 
Le petit Chailloux est un programme qui comporte 26 pavillons individuels.
Les travaux ont débuté au mois de septembre 2005. Les pavillons devraient être livrés au cours du mois de mars 2007.
 
Le petit Chailloux comprend :
- 2 Types 2 adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 2 T3
- 20 T4
- 2 T5
Les pavillons sont équipés d'un chauffage individuel au gaz.
 
Ils sont situés dans un espace verdoyant, à proximité d'écoles (primaires, collège et lycée) et de la commune de Saint Doulchard.
 
 
Les loyers moyens pour un T3 sont de 282 €, ou pour un T4 de 317 €. Les charges sont estimées à environ 45 €.
 
Le Cabinet Quattro Architecture est en charge de cette opération.
 
 
Financements :
Cette opération représente un budget de 3,17 millions d'euros financé par :
- ANRU : 767 000 €
- Ville de Bourges : 51 914 €
- Conseil Général : 30 000 €
- Caisse des dépôts et consignations : 1 864 098 €
- LASM (TVA) : 340 988 €
- OPAC : 116 000 €

AUGSBOURG : 12 LOGEMENTS
 
Les résidences Augsbourg, situées rue Cuvier, comprennent 12 logements, elles ont été livrées en mai 2006.
 
Le bâtiment est composé de 12 logements disposant chacun d'une entrée individuelle :
- 6 T2
- 2 T3 dont un adapté aux personnes à mobilité réduite
- 4 T4
 
Les logements trouvent leurs pièces de jour orientées sud-est ou sud-ouest de façon à bénéficier au maximum de l'ensoleillement.
 
Chaque logement dispose soit d'un jardin privatif au rez-de-chaussée, soit à l'étage, d'un balcon et d'un parking. Chaque jardinet est délimité par un grillage et une haie végétale fleurie et a reçu un arbre à haute tige de type feuillu, du côté rue.
Attribution des logements :
Sur les 12 logements, 11 ont été attribués à des personnes des quartiers de la Chancellerie, du Moulon et des Gibjoncs, concernés par le PRU.
Loyers :
Le montant des loyers est de 3,77 € par mètre carré. Le loyer moyen d'un T2 est de 182 €, celui d'un T4 de 361 €. Le loyer des parkings est de 13 € par mois.
 
Plan de financement :
Le montant des travaux s'élèvent à 1 034 900 €, financés par :
- ANRU : 225 700 €
- Ville de Bourges : 160 600 €
- Emprunt CDC : 648 600 €

TERRASSES DES PRES FICHAUX : 40 LOGEMENTS
 
La SA Jacques Coeur a réalisé 40 logements le long de l'Yèvre, rue du Pré d'eau : Les Terrasses des Prés Fichaux.
Les deux résidences, nommées Prés-Fichaux 1 et Prés-Fichaux 2, bénéficient d'un environnement et d'une situation géographique très favorables.
1- Les Terrasses des Prés Fichaux 1
L'immeuble Prés Fichaux 1 compte 23 logements :
- 4 T2
- 16 T3 dont 6 adaptés aux personnes à mobilité réduite
- 3 T4
Les logements disposent d'un chauffage individuel, quasiment tous disposent d'un balcon. Deux ascenseurs desservent la résidence.
Loyers :
Les loyers de ces nouveaux logements sont compris entre 3,90 € et 4,22 € le mètre carré.
Chaque appartement est doté d'un garage, pour 15 € /mois ou d'un parking, pour 7 € / mois. 14 garages et 9 parkings sont disponibles.
Intervenants :
Le Cabinet d'architectes Brunet et Vignon a été choisi pour mener à bien ce projet.
Coût de l'opération :
Le coût total de l'opération s'élève à 2 328 300 euros, ainsi financés :
- CDC : 1 709 700 €
- CCI : 349 400 €
- État : 49 700 €
- Conseil Général du Cher : 14 400 €
- SA Jacques Cœur Habitat : 205 100 €
 
2- Les Terrasses des Prés Fichaux 2
Cette seconde résidence comprend 17 logements desservis par un ascenseur :
- 2 T2
- 15 T3
Les logements ont été livrés en juillet 2006.
Loyers :
10 garages, à 15 €/mois et 7 places de parkings, à 7 €/mois, sont prévus.
Les loyers seront fixés sur la base de 3,70 € / mètre carré.
Intervenants :
Le Cabinet d'architectes Brunet et Vignon a été choisi pour mener à bien ce projet.
Coût de l'opération :
La construction des Prés-Fichaux 2 représente un coût de 1 736 200 € et est financée ainsi :
- CDC : 1 096 900 €
- ANRU : 447 200 €
- Ville de Bourges : 37 170 €
- Conseil Général du Cher : 30 000 €
- SA Jacques Cœur Habitat : 124 900 €

BOUILLET : 32 LOGEMENTS
 
Plus de 210 logements sont crées en centre ville (Hôtel Dieu, Beauvoir, Prés Fichaux…). A proximité d'Avaricum, une résidence de 32 logements a été réalisée rue Wittelsheim. Les travaux, débutés en janvier 2006, se sont achevés cours du mois de mai 2007.
Une trentaine de familles viennent des logements de la cité Avaricum.
La résidence du Bouillet, dispose de deux entrées distinctes et une annexe. En tout, sont construits :
- 7 T2 dont un adapté pour les pers. à mobilité réduite
- 21 T3 dont un adapté pour les pers. à mobilité réduite
- 4 T4
Exemples de loyers moyens :
- pour un T2 : 251 €
- pour un T3 : 317 €
- pour un T4 : 362 €
Les charges moyens et loyers pour le parking sont de 44 € pou un T1, 52 € pour un T3 et 58 € pour un T4.
Treize places de stationnement, dont deux réservées aux personnes à mobilité réduite, ont été créées.
 
Desservis par des ascenseurs, les logements sont équipés de chaudières individuelles au gaz à condensation avec régulation, interphone et VMC. Dans chaque entrée, un local vélo a été aménagé.
Balcons et terrasses sont orientés, dans la mesure du possible, plein sud.
Les espaces verts ont été créés autour des entrées, des bancs ont été installés autour du patio central. La cour intérieure et les coursives de la résidence favorisent les échanges entre les habitants de la résidence.
La construction a été réalisée par l'architecte François PERROT.
Le coût est estimé à environ 4 millions d'€ TTC.
Ce projet est financé de la manière suivante :
- Subvention Ville de Bourges : 753 000 €
- Subvention État DDE : 404 385 €
- Livraison à soi même : 397 984 €
- 1% logement : 180 301 €
- Conseil Général : 30 000 €
- Emprunts C.D.C : 2 238 342 €
 
à suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Cliquer ici