moulins de Bourges - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

MOULINS SUR L'YEVRE A BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges possède encore plusieurs moulins sur l'Yèvre, aucun n'est en activité mais ils représentent une forme intéressante du patrimoine de la cité.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2010

 

On peut dénombrer 7 moulins à Bourges sur l'Yèvre :

    - moulin Rabot de Fenestrelay (limite Bourges / St Germain du Puy)
    - moulin de la Grange, route de Nevers
    - moulin de Chappe, chemin des Vignes de Chappe
    - moulin de Voizelle
    - moulin Saint Sulpice, à l'enclos des bénédictins
    - moulin Bâtard
    - moulin d'Ouzy

 

Le moulin Rabot de Fenestrelay

C'est un magnifique endroit avec son moulin et une grande roue qui tourne encore. Ce fut le rendez-vous des berruyers qui désiraient manger dans une auberge non loin du centre-ville. Le dynamique Noël Cassard tenait la maison avec une rare truculence. Lorsqu'il vendi son établissement, le successeur ne réussit pas à maintenir la clientèle.... alors, un peu dépité, l'ensemble sera revendu, à nouveau à Noël Cassard.

Le long du cours de l'Yèvrette avant qu'elle n'atteigne Bourges, se sont trouvé de nombreux moulins..

Ainsi, dans de très anciennes archives (12 H 3, AD du Cher), on évoque la donation "des moulins de Chanasses, sans doute contre des maisons. Et ces moulins, l'un à blé et l'autre à tan étaient la propriété de l'abbaye Saint Ambroix.

Plus tard, en 1618, le seigneur de Guerre loue le droit de pêche de la rivière du moulins de Rochy.

La Grande métairie est la propriété de Pierre Gassot au XVIII e siècle, elle comprend le moulin de la Rivière.
On peut penser qu'il s'agit en fait du moulin de Dalhuet qui apparaît dans des écrits de 1219.

Le Moulin de Voizelle

Le Moulin de Voizelle est situé sur la rive de cette magnifique rivière le long du boulevard Chanzy, à deux pas d'une promenade qui permet de voir dans un virage la cathédrale se refléter dans l'eau. C'est après un incendie que le moulin est transformé et perd sa vocation initiale. Il est alors utilisé vers 1913 comme huilerie et l'on peut encore voir dans la grande salle les roues qui écrasaient les noix et produisaient de l'huile.
Depuis 1980, ce lieu qui comporte plusieurs bâtiments, a été racheté par la ville et est affecté à des associations ayant un rapport avec les marais tous proches. C'est l'Association des Usagers des Marais, mais aussi l'Eveil en Vert, Nature 18 et quelques autres.
Dans cet espace, un accueil des enfants est effectué, afin de montrer aux gosses de la ville le milieu naturel, celui de la faune et de la flore. En bordure de rivière, ils apprennent aussi à cultiver des légumes et des herbes locales. Il faut savoir que le domaine des marais est d'une rare fertilité et les légumes sont généralement d'une taille impressionnante.

 

Le Moulin Bâtard

Le Moulin Bâtard est, avec le moulin de Voiselle et celui de Fenestrelay, le plus connu des moulins de Bourges. Connu car il est tout à fait magnifique, avec sa grande bâtisse située entre l'Yèvre et le canal de Berry, mais aussi par la qualité de l'ouvrage d'art qui traverse la rivière, et avec trois pelles, permet de gérer l'eau et selon le niveau de l'amener vers la grande roue située sous une sorte de grange encore en excellent état.

Ce moulin va vivre une existence chaotique, on le retrouve dans des archives dès 1128, puis avec la propriété et le château de Vouzay. C'est à la fin du XVI e siècle qu'il prend le nom de son propriétaire : Bastard. Ce "Molin Bastard" est plusieurs fois démoli, il est avec Bastard utilisé comme moulin à drap en 1707, par les "maîtres foulons de Bourges".
Au XX e siècle, un brocanteur prendra possession du moulin et de la propriété, avant d'être transformé en appartements. Dans cette copropriété, qui comprend 7 parts, se trouve Emile Sineau, "le grand photographe local du Berry Républicain" depuis des lustres, et comme beaucoup, il est lui aussi "tombé amoureux de l'Yèvre et du Moulin".

Le Moulin-Bâtard fut aussi connu par sa guinguette des dimanches, et les berrichons aimaient aller danser et goûter les belles promenades en bordure de rivière. Que de souvenirs sur le mariage de ses enfants, c'était dans les années 1930, ou le baptême du petit dernier…. Et puis c'est là que Marcelline a "trouvé" son homme, ils se sont mariés et pendant une dizaine d'années, ils sont allés presque chaque semaine à la belle saison, à vélo, "guincher entre Yèvre et canal. C'était "la belle époque".

à suivre

 

 

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Retour en page d'accueil