Edmond Jongleux - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

EDMOND JONGLEUX DE BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges comprend des nombreux auteurs qui ont écrits sur la cité, et Edmond Jongleux fut un des plus féconds.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2017

 

Edmond Jongleux possède une rue à son nom, et sur la plaque, il est écrit " érudit ". Car c'est bien un érudit qui a beaucoup écrit sur Bourges.
Il est né à Bourges le 10 janvier 1868.
Il est décédé à Bellevue (maison de retraite) le 10 mai 1951 à l'âge de 83 ans.
Il a été enterré au cimetière des Capucins.
Il était veuf de Marie Crétin et à nouveau veuf de Marie Nosmann

Son père était Pierre Henri Jongleux.

Edmond Jongleux entre à la mairie de Bourges en 1896 et devient assez vite Secrétaire Général de la Mairie, c'est à dire le Directeur de tous les services de la mairie. C'est l'interlocuteur du maire.

Il est aussi admis dans la Société des gens de lettres, il est présenté par Paul Féval et Charles Le Goffic en 1922.

Il va écrire des ouvrages sous son nom Edmond Jongleux, mais aussi des articles dans les journaux sous le pseudonyme de Jean (ou Jehan) d'Archelet et quelques petits ouvrage.

Il travaille sur les sujets les plus divers et son œuvre est abondante.

 

Les travaux d'Edmond Jongleux

On citera, sans que ce soit exhaustif :

- Les Grands Jours de Bourges
- La réunion de la Haute Cour en 1849
- Un jardin de plaisir, le jardin de l'Archevêché
- Journal d'un bourgeois de Bourges pendant les cents jours.
- Un La Fontaine berruyer : Duchapt
- Le journal de Marche du 19 ° Régiment provisoire d'Infanterie mobile du Cher
- Une industrie disparue : la draperie
- L'évolution de la cité
- La manufacture du point en France au XVII ° siècle-

Il va aussi publier des études dans le BMO, Bulletin Municipal Officiel :

- Les tueries et les chattoirs ( ?)
- Les cimetières de Bourges
- Les Hôtels de Ville
- L'hygiène et la santé publique du treizième à nos jours
- l 'école primaire à Bourges du seizième siècle à 1882
- La police sous l'ancien régime, et de 1789 à 1940
- Un musicien méconnu : Louis Lacombe
- Jacques Cœur et son Hôtel
- Cujas, son hôtel, l'Université et le Musée

 

Il écrira aussi quelques opuscules sur le Tourisme à Bourges avec le Syndicat d'Initiative :

- Les routes du Berry (18 excursions
- Le guide du Tourisme
- Bourges en 1830

Il seront édités à Bourges par la Librairie Auxenfants.

Et puis quelques manuscrits très importants qui ne seront pas publiés :

- Les Pâques Sancerroises 1796
- Journal d'un bourgeois de Bourges en 1848
- La misère, la mendicité et la bienfaisance publique et privée du seizième siècle à 1789
- etc

- le duc de Charost (Armand Bethune) (à vérifier)

Et puis, en février 2017 sera publié sous la plume de Jean d'Archelet un livre hachette - livre de la bnf intitulé " Au pays de Jacques Cœur : Bourges, son histoire, ses monuments, ses écrivains, ses artistes " dans une édition de 1909.

 

Bourges sous la botte allemande

Témoin privilégié de cette époque de l'Occupation à Bourges, il va écrire au jour le jour tout ce qui va se passer.
A la Libération, il va faire avec 1800 pages écrites à la main, 250 pages dactylographiée qu'il tirera en 2 exemplaires qu'il remettra à la Ville.
La Ville en laissera un exemplaire à la bibliothèque municipale (aujourd'hui des 4 Piliers) , et rendra l'autre à l'auteur, lequel recevra le Grand Prix du Syndicat d'Initiative de 1947 et 1948 réunis, alors que ces pages ne seront jamais publiées.

A la fin des années 1980, ayant par hasard pris connaissance de ces notes dactylographiées, je les lisais chez moi, sans problème et je vis la valeur du texte ainsi écrit.
Je rendais ce manuscrit (appelé tapuscrit) et je signalais la valeur du document demandant que des photocopies soient faites et que l'exemplaire en cause ne puisse plus sortir des 4 Piliers.
C'est ce qui sera fait.

Le second exemplaire est à Blet à la librairie ancienne Bernard Rolin, avec des documents complémentaires comme des lettres de félicitation suite au Grand Prix.

Je n'ai pas voulu faire éditer cet ouvrage attendant les 70 ans, ce qui devient possible aujourd'hui.
Ce sera fait en 2018, avec une partie du texte de Jongleux, mais aussi des commentaires pour expliquer le contexte et des photos de la Dépêche du Berry de l'époque.

 

La famille Jongleux

Pierre Henri Jongleux (Pierre Henry, Stanislas)

Il est né en 1832, c'est le père d'Edmond Jongleux.
Il est indiqué dans un acte de naissance qu'il est Secrétaire Général de la Mairie de Bourges (en retraite dans ce document de 1900 et qu'il a 68 ans)
Il épousera Marie Héloïse Marois.

Il travaille aussi avec fils Edmond sur les Archives de la Ville de Bourges avant 1790.
C'est lui qui fera semble-t-il les dessins et autres croquis qui sont aux Archives de la Ville.(à vérifier)

Edmond Jongleux (Edmond, Jules Henri)

Le 1 er mars 1900, Edmond Jongleux vient en mairie déclarer un fils.
Il a alors 32 ans, et il est indiqué comme profession : Archiviste, chef des bureaux au secrétariat de la Mairie de Bourges.
Il habite avec son épouse Marie Cécile place Saint Sulpice.
Il avait été nommé Chevalier de la Légion d'honneur.

René Jongleux (René, Henry, François)

Il est le fils de Edmond Jongleux et de Marie Cécile Crétin, qui a alors 23 ans et elle est sans profession.

Ce René Jongleux s'est marié à Cornimont dans les Vosges en 1926 avec Yolande Roeschlin.
Il meurt à Château-Chinon en juillet 1974.

 

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

Vous avez une question à poser :

 

cliquer ici >>>


Retour en page d'accueil