Marcel Haegelen - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

Marcel HAEGELEN PILOTE ET HEROS DE BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges, cité prudente et discrète possède des trésors, patrimoniaux et aussi humains. Et il est un homme, Marcel Haegelen, qui fut un des vrais héros du XX ème siècle. Son histoire méritait un livre qui sera publié en novembre 2010.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2010

 

Après 3 ouvrages sur l'histoire de l'aéronautique à Bourges, avec du texte et des photos exclusives, qui font aujourd'hui autorité sur ce thème local, il a semblé à l'association PABB de poursuivre avec des points plus restreints mais plus précis de cette grande histoire locale.
Aussi la vie de Marcel Haegelen, un personnage peu connu, ressemble à une existence tout à fait originale et remarquable pour la ville de Bourges et le Berry tout entier. Il y a plus de 20 ans, Roland Narboux avait travaillé sur cet homme, et une première publication dans le magazine La Bouinotte lui avait permis de prendre des contacts avec son épouse aujourd'hui décédée. En 2009, pour cet ouvrage, il persévéra et ce fut avec deux des enfants de Marcel Haegelen, Claude la fille et Emile le fils, que des documents furent retrouvés, permettant de réaliser une partie de l'ouvrage.

Marcel Haegelen, jusqu'à la publication de ce présent livre est essentiellement connu pour avoir donné son nom à une grande avenue de Bourges. Celle qui entre dans la cité à partir de l'aéroport situé sur la RN 151 laquelle vient de Châteauroux et Saint-Florent, et s'arrête à la hauteur de l'église Saint-Henri à deux pas du pont d'Auron.

En près de 180 pages, illustrées de documents et de photos originales, il est désormais possible de bien cerner cette vie tout à fait extraordinaire de cet homme, un héros des deux guerres, mais aussi un humaniste, très apprécié des gens qu'il côtoyait. Nous savons qu'il reste encore des zones d'ombre et nous serions heureux de combler ces vides ou de corriger certaines imprécisions et même inexactitudes, veuillez nous les signaler.

Par cet ouvrage, Marcel Haegelen revit et chacun pourra constater qu'il fut un véritable héros auquel la ville de Bourges doit beaucoup dans deux circonstances essentielles, pour l'implantation d'une usine d'aviation qui aura jusqu'à 3000 employés, et pour avoir sans doute évité la destruction de la ville lors des bombardements alliés de 1944, par la précision des renseignements qu'il avait fournis, comme agent de renseignement pour l'Intelligence Service.

 



Marcel Émile Haegelen est un " AS " français de la Grande Guerre avant de devenir un des grands pilotes d'essais de France, pour la firme Hanriot à Bourges.

Marcel Haegelen est né en 1896, il est pilote en 1916 et devient durant la première guerre mondiale, un " AS " en totalisant au moins 22 victoires.
Dès 1921, il passe au civil, il est attaché à la " maison Hanriot ". Il n'a que 26 ans, le grade de capitaine, et devient chef pilote jusqu'à la veille de la seconde guerre mondiale, faisant la majorité de sa carrière à Bourges.

Il sera lui aussi un virtuose de l'avion en s'octroyant par deux fois la Coupe Michelin et un record du monde de vitesse en 1932.
C'est un homme attachant, un baroudeur mais un grand professionnel. On disait de lui à cette époque " qu'il était plus souvent en salopette de pilote qu'en veston, il était jeune, mais de ceux que l'on appelle Monsieur… ".

On lui doit l'implantation des Etablissements Hanriot à Bourges et c'est lui qui posera pour la première fois un avion à Bourges sur le futur terrain d'aviation, en 1928.

Il est reconnu par ses pairs et dès 1925 il est président de l'Union des Pilotes Civils de France (UPCF), une charge qu'il occupera pendant 22 ans, jusqu'en 1947.
A Bourges, chez Hanriot administré par Outhenin-Chalandre, il va mettre au point plus d'une trentaine d'avions prototypes.

Il va échapper à la mort à plusieurs reprises, que ce soit lors de la Coupe Michelin en juin 1930 ou au cours de l'année 1938, lors de deux atterrissages forcés dont un sur la base d'Avord. Durant le second conflit mondial, il défend l'aéroport de Bourges, et il abat un avion allemand, sa 23 ème victoire. Puis il entre dans la Résistance, devenant un spécialiste du renseignement.

C'était un homme d'énergie, mais très discret, trop discret sans doute.

 

Pour voir davantage de photos : >>>cliquer

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Retour en page d'accueil