Foire, histoire - Roland Narboux - Bourges Encyclopédie

L'ENCYCLOPEDIE DE BOURGES
ECONOMIE
URBANISME
PATRIMOINE
CULTURE
POLITIQUE
ENVIRONNEMENT
HISTOIRE

HISTOIRE DES FOIRES DE BOURGES
Par Roland NARBOUX

Bourges, et l'histoire des foires qui sont pasées des Foires du Palais aux Foires Jacques Coeur puis à la Foire exposition.

 RETOUR AU SOMMAIRE
 
 
RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL
Version 2011

 

L'origine lointaine

Les Foires sont des manifestations commerciales qui sont accompagnées généralement de divertissements, et les origines lointaines sont dans les fêtes religieuses qui rassemblaient des foules souvent considérables.

Les premières foires remontent aux "Gaulois" avec la fête du soleil pour le solstice d'hiver Avec le christinianisme, c'est la fête de Noël qui prit de l'importance et la Foire des Innocents qui suit cette date.

A Bourges, les documents montrent que les premières foires étaient dans la grande salle du Palais du duc Jean de Berry, c'était 'près de la place du Poirier" nous dit E. Breton.

La Foire durait 15 jours, dans cette salle de 50 mètres de long (hauteur de 25 mètres !), elle était internationale et elle fit l'objet de lettres patentes de Charles VII, le "petit roi de Bourges", et cela va se poursuivre jusqu'en 1487, date du "grand embrasement".

A partir de cette date, c'est le marasme, rien ou presque au XVI ième siècle, et il faut attendre le XVII ième siècle pour retrouver des foires. Elles sont faites dans des boutiques avec des concessions à vie et un arrêt de 1672 recommande de donner les préférences aux marchés forains, c'est à dire aux "foreign", les étrangers qui étaient préférés aux locaux. Cela n'empêcha pas les petits marchands locaux de venir au palais, comme les fourbisseurs, verriers, lanterniers, pâtissiers ... etc .

Après le grand incendie, de la Sainte Chapelle en 1693, la Foire est transférée à l'Hôtel Jacques Coeur et dans la salle du Jeu de Paume située place des 4 Piliers, le nom de la foire deviendra, "foire du petit palais".

En 1770, dans les galeries de la Grand Maison de monseigneur l'Argentier, il y a des boutiques fermées et l'on peut alors trouver des pâtissiers, des marchands de faïences, et aussi des juifs, ce qui donnera le nom de "Foire des Juifs", même si il n'y avait que très peu de marchands juifs.

Vers 1785, des emplacements sont tracés entre le palais Jacques Coeur et la place des 4 Piliers avant un transfert en 1806 dans l'Eglise des Carmes située place Cujas.

C'est en 1832 que le duc d'Orléans pose la première pierre de la grande halle de Bourges où doit se tenir la foire, c'est l'actuelle Halle au blé.

Par la suite, cette foire du palais va se retrouver au gré du temps place Saint Pierre le Puellier puis place Bourbon (place de la Nation actuelle) en 1856

Et puis le 11 février 1882, le conseil municipal décide de faire une foire d'été du 24 juin au 14 juillet, ce sera la Foire Jacques Coeur.

 

C'est le prélude aux grandes foires exposition à partir de 1920, sachant que le nom de foire Jacques Coeur est toujours utilisé pour la fête foraine d'été sur la place Séraucourt.

La suite dans les foires expositions  

Retrouvez quelques articles de l'Encyclopédie :
Ils sont nés à Bourges,
François Mitterrand à Bourges
Chiffres essentiels
Les Templiers
Les élections à Bourges au XXe siècle
Les Très Riches Heures du duc de Berry
les villes jumelles
Radios locales
Les francs-maçons
Kiosque et musique
Agnès Sorel
L'horloge astronomique
Les tramways de Bourges
L'Yèvre à Bourges
L'alchimie
La Bouinotte, magazine du Berry
L'usine Michelin
La maison de la Reine Blanche
Serge Lepeltier
L'industrie à Bourges au XXIe s
Monuments Historiques Classés
 

Et puis une nouveauté : L'information et l'actualité à savoir sur Bourges, en quelque clip et quelques lignes :

http://www.bourges-info.com/

 

Vous souhaitez enrichir le site de l'Encyclopedie de Bourges ?

 

Cliquer ici